Forte pression sur le parc de logement social de la Métropole du Grand Paris @_Apur_

Source : APUR

Une forte pression sur le parc de logement social de la Métropole du Grand Paris – Extrait du diagnostic du Plan métropolitain de l’habitat et de l’hébergement (PMHH)

Sur les 680 000 demandes actives de logement social recensées fin 2016 en Ile-de-France, 491 000 ciblaient en premier choix une commune de la Métropole du Grand Paris, soit 72 % de la demande francilienne alors que le parc locatif social de la MGP représente 67 % du parc francilien. La pression de la demande dans la Métropole s’élève en moyenne à 10 demandes pour 1 logement attribué. Paris subit la pression la plus élevée, avec 16 demandes pour une attribution. D’autres communes, sont sous pression comme Neuilly-sur-Seine, Le Bourget, Vincennes, Saint-Mandé, Les Lilas, Bry-sur-Marne, Le Raincy ou bien encore Gournay-sur-Marne. Cette pression élevée traduit un nombre de demandes très important, mais également un taux d’attributions faible.

La pression qui pèse sur le parc social de la Métropole tient aussi à son occupation caractérisée par un faible taux de rotation des ménages en place et l’importance des souhaits de mutations : 28 % des demandeurs de logement social dans la Métropole du Grand Paris sont déjà logés dans le parc social et souhaitent changer de logement.

En savoir plus

Publié le 2 janvier 2019, dans Actualités, Habitat, hlm. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s