Michel Mouillart « En 2019, il faut s’attendre à une année plus difficile pour l’immobilier ! » @SeLoger

Source : Se Loger

Alors que l’année 2018 est sur le point de se terminer, quel bilan dressez-vous de l’activité du marché immobilier français dans l’ancien ?

Michel Mouillart. Le bilan de l’année 2018 est en demi-teinte. La hausse du prix des logements, la suppression de la plupart des aides à l’accession à la propriété et la dégradation rapide du moral des ménages ont contribué à affaiblir la demande. L’enquête de l’Insee du mois de novembre nous apprend, en effet, que les ménages se disent inquiets sur la situation du marché du travail et leur pouvoir d’achat. Mais dans le même temps, les conditions de crédit se sont améliorées comme jamais, évitant ainsi que le ralentissement de la demande ne soit plus brutal encore. Cela n’a toutefois pas suffi à redonner de la vigueur au marché. C’est bien ce que l’enquête mensuelle de la Banque de France auprès des établissements de crédit révèle : depuis le printemps 2017, la demande de crédit à l’habitat recule pratiquement sans arrêt et comme près de 90 % des logements anciens achetés par les ménages sont financés par des crédits immobiliers, il aurait été étonnant que l’activité soit en expansion.

Dans quelles proportions l’activité du marché de l’ancien a-t-elle reculé en 2018 ?

Au global, le recul du marché de l’ancien devrait avoisiner les 6 %. Pourtant, à la fin de l’année dernière, j’avais tablé sur un recul à venir d’environ 10 %. Mais le dynamisme de l’offre des banques et l’amélioration des conditions de crédit sont venus atténuer la baisse de l’activité et je ne fais là aucunement allusion aux taux d’intérêt. En 2018, et contre toute attente, les établissements de crédit ont, en effet, considérablement assoupli leurs exigences en termes d’apport personnel. Sans cette amélioration des conditions des crédits, le recul auquel nous assistons serait plus important qu’il ne l’est.

En baissant leur niveau d’exigence en termes d’apport personnel les banques ont contribué à atténuer la baisse des ventes de logements ».

En savoir plus

Publié le 11 décembre 2018, dans Actualités, Immobilier, logement. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s