Lille s’engage pour une recherche d’excellence sur son territoire @CHU_Lille

logo-reseauchu

Source : CHU réseau

La Métropole Européenne de Lille (MEL), le CHU et l’Université de Lille, s’associent avec Eurasanté dans le cadre d’un partenariat d’envergure pour soutenir la recherche-innovation en santé. Répondant au Schéma Métropolitain d’Enseignement Supérieur et de Recherche, les projets retenus seront financés à hauteur de 1,81 million d’euros par la MEL.

«L’association de nos institutions dans ces projets d’envergure pour le territoire est une opportunité unique. Elle nous permet d’unir nos volontés et nos moyens, afin de développer des innovations d’excellence au service de la prise en charge des patients», s’est félicité Frédéric Boiron, directeur général du CHU de Lille.

Les deux premiers projets consistent en la création d’une plateforme d’essais cliniques (Clinical Trial Unit: CTU) et d’une Chaire hospitalo‐universitaire d’excellence pour accueillir un chercheur de haut niveau.

Une plateforme dédiée au patient diabétique

La plateforme de recherche clinique (PreciDIAB  CTU)  est une plateforme dédiée au patient diabétique, unique en France. Point d’accès, d’orientation, de concertation et d’instruction des projets proposés, cette plateforme a pour objectif d’augmenter le nombre de protocoles de recherche clinique menés au CHU de Lille et sur le territoire dans la prise en charge du patient diabétique.

Une chaire d’excellence

La chaire d’excellence  sera pour sa part consacrée à approfondir  trois  domaines  potentiellement d’intérêt pour la recherche et le développement économique de la métropole lilloise: le renforcement de la recherche clinique et translationnelle en diabète, le déploiement de l’intelligence artificielle dans la santé et la relation diabète et cognition.

La création d’un Institut hospitalo-universitaire

Les deux projets sont partie prenante de l’ambition lilloise de créer l’Institut hospitalo‐universitaire (IHU)*PreciDIAB, réunissant chercheurs, cliniciens, enseignants et industriels, et visant à repenser le parcours de santé et de soin du patient diabétique en s’appuyant sur les outils de la médecine de précision. Lire la suite de l’article

Publié le 29 juin 2018, dans Collectivités, Santé & Médico-Social, Santé & Social, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s