KPMG : étude exclusive sur les enjeux des entreprises en hyper croissance @KPMG_France

Entreprises en hyper croissance

12 avril 2018

Pour la 1ère année, KPMG publie une étude exclusive sur les enjeux des entreprises en hyper croissance en France.

L’essentiel

La culture d’entreprise est le 1er levier de croissance interne pour 40 % des dirigeants.

Près de 6 entreprises sur 10 considèrent la gestion des talents comme le principal défi à relever en phase de croissance

La R&D (37 %), le pilotage de la performance (35 %) et l’internationalisation (27 %) en tête des investissements pour maintenir la croissance

Pour maintenir la croissance, 40 % des dirigeants anticipent une évolution de leurs équipes d’encadrement et de la gouvernance

La culture d’entreprise est le 1er levier de croissance interne pour 40 % des dirigeants.

Source : KPMG

Parmi les deux principaux leviers de croissance de leur entreprise, les dirigeants français citent le dynamisme du secteur d’activité (45 %), la culture d’entreprise et l’état d’esprit des collaborateurs (40 %), devant les innovations Produits (29 %) et l’internationalisation de leur activité (22 %).

Pour stimuler la croissance de leur entreprise, ils privilégient la croissance organique (90 %), la croissance avec priorité de rentabilité (81 %), la concentration sur le cœur de métier de l’entreprise (76 %) et l’autofinancement (67 %). Un dirigeant sur trois n’a pas eu recours à un financement externe au cours des deux dernières années.

« Aujourd’hui, l’heure n’est plus à la démonstration de la capacité de la France à faire émerger un écosystème entrepreneurial innovant et dynamique. L’enjeu consiste désormais à mettre cet écosystème à l’échelle et de l’aider à grandir et à se développer. Ce n’est pas l’innovation qui est la plus importante, mais le fait que toute l’entreprise soit culturellement orientée vers la croissance, et que cette culture d’entreprise soit impulsée par le fondateur, par le biais de sa vision, son ambition, sa capacité à la répercuter au sein de son organisation et à la faire évoluer dans le temps. En phase de croissance, il ne suffit pas d’être capable de croître, mais aussi de lutter contre les déséquilibres pour affronter l’hyper-fragilité qui va de pair avec l’hyper croissance » analyse François Bloch, Directeur Général de KPMG.

Près de 6 entreprises sur 10 considèrent la gestion des talents comme le principal défi à relever en phase de croissance

71 % des dirigeants déclarent avoir rencontré au moins une difficulté lors de la phase d’hyper croissance de leur entreprise. Parmi eux, 57 % citent le recrutement comme principal obstacle sur le chemin de la transformation de l’entreprise en phase de forte croissance, devant la gestion de trésorerie et la gouvernance interne.

10% des dirigeants vont jusqu’à dire que les difficultés en termes de gestion de trésorerie et du besoin en fonds de roulement ont mis en danger la pérennité financière de leur entreprise. Pour pérenniser la croissance les dirigeants citent 3 mesures RH prioritaires : gestion des talents et des carrières (73 %), le bien-être au travail (36 %), les initiatives d’entrepreneuriat (29 %).

En savoir plus

Publié le 11 mai 2018, dans Actualités, Economie Locale. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s