Focus sur le parc social de Normandie @InseeFr

Source : INSEE

L’INSEE a réalisé une étude portant sur les logements de la Normandie, et montre la très forte présence de logements sociaux et de maisons individuelles.

Insee

Un parc social plus développé, notamment en Seine-Maritime

Le parc social normand apparaît nettement plus développé qu’en France de province (19 % contre 13 %). La Seine-Maritime est particulièrement concernée avec 23 % de logements HLM. Cette spécificité peut être reliée à son profil urbain et à sa forte densité de population (près de deux fois plus élevée qu’en moyenne nationale) . Elle est d’autant plus significative que le poids du parc social apparaît plus faible dans la plupart des départements à degré d’urbanisation similaire. L’importance du parc HLM en Seine-Maritime est comparable à celle d’autres départements, comme le Nord, à l’identité industrielle marquée.

L’agglomération du Havre, la métropole de Rouen et la communauté urbaine de Caen concentrent 43 % des logements HLM de la région. Ailleurs, les agglomérations de Dieppe, d’Évreux et de Cherbourg ainsi que les intercommunalités d’Argentan et d’Alençon composent les autres creusets de logements sociaux. Le niveau de vie médian des locataires HLM est inférieur d’un quart à celui de l’ensemble des normands. Ils sont par ailleurs deux fois plus exposés à la pauvreté par rapport à l’ensemble de la population. La répartition des ménages fiscaux selon leur situation relative au plafond HLM indique que plus leurs revenus sont modestes, plus ils résident en logements sociaux (en deçà de 30 % du plafond HLM, près de la moitié des ménages est locataire dans le parc social. Par extension, la location d’un logement, du parc social ou du parc privé, est d’autant plus fréquente que les revenus sont faibles. À l’inverse, la part de propriétaires augmente à mesure que l’on progresse dans l’échelle des revenus. Ce statut d’occupation devient ainsi très majoritaire pour les ménages les plus aisés (au-delà de 150 % du plafond HLM, 9 ménages sur 10 sont propriétaires). Néanmoins, le parc locatif privé reste une composante importante de l’offre de logement, y compris pour les ménages les plus aisés (de 10 % à 16 % des ménages aux revenus supérieurs au plafond HLM).

En savoir plus…

A lire également :

Publié le 7 mai 2018, dans Amenagement, Collectivités, Habitat, hlm, Immobilier, logement, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s