Témoignage de JM Royo sur la Silver Economie @cmarkea #silvereconomie @royojm

« Si la banque n’a pas créé une structure dédiée, elle est devenue par la force des choses, un acteur majeur du financement et de la dynamique de la Silver Economie. « , Jean-Michel Royo Membre du Directoire.

Témoignage issu du livre « La Silver économie, 60 acteurs de l’économie des 60 + », ouvrage né de réflexions sur les impacts économiques multiples du vieillissement de la population. En croisant les regards d’un sociologue et d’un chef d’entreprise, il a pour ambition de rendre compte de la diversité d’un secteur en pleine expansion, à fort potentiel de développement et d’innovations.

CRÉDIT MUTUEL ARKEA, la Silver Economie de précaution

 Le Crédit Mutuel Arkea est une structure coopérative mutualiste constituée par le Crédit Mutuel de Bretagne, le Crédit Mutuel du Sud-Ouest et le Crédit Mutuel du Massif Central. Arkea Banque E&I, filiale dédiée aux personnes morales, est engagée auprès des acteurs publics et de l’économie sociale.

Partenaire traditionnel du monde Hlm et des associations, Arkea Banque E&I a été amenée à suivre l’engagement de ses partenaires dans la Silver Economie. Si la banque n’a pas créé une structure dédiée, elle est devenue par la force des choses, un acteur majeur du financement et de la dynamique de la Silver Economie. Par ailleurs, dans la droite ligne de son activité d’assureur et de protection de l’habitat individuel, Le groupe Arkea s’est orienté vers la commercialisation d’offres spécifiques pour les seniors. La banque mutualiste bénéficie d’un réseau solide d’agences et d’une culture de partenariat dynamique pour promouvoir et distribuer cette offre.

Au sein d’Arkea, il n’y a pas de département Silver Economie ?

Il n’y a pas de département Silver Economie, pour autant l’évolution de la démographie est absolument prise en compte dans notre positionnement, car elle s’intègre de plus en plus dans la stratégie des clients que nous accompagnons. Je pense d’abord aux bailleurs HLM qui sont amenés à revisiter leurs positionnements pour répondre aux besoins nouveaux de certains locataires. Hier, ils construisaient et fournissaient des logements. Aujourd’hui, ils ont muté vers un service à la personne. Et dans les locataires, que ces acteurs accompagnent, les personnes âgées représentent aujourd’hui parfois plus de 30% des résidents. Les bailleurs doivent, en particulier, répondre à des sujets d’évolution de la mobilité des personnes logées et d’adaptation des logements. Ces sujets nécessitent des travaux que nous sommes amenés à financer. Au-delà, nous nous mobilisons pour accompagner la réflexion et l’action des bailleurs en termes de services et d’équipements, pour améliorer le quotidien de ces publics toujours plus fragiles et toujours plus nombreux.

Plus largement, le sujet du maintien à domicile est un axe important et dans le cadre de nos relations avec les Conseils Départementaux, financeurs de l’APA (Aide Personnalisée Autonomie). Nous sommes mobilisés pour trouver des solutions de financement pérennes et soutenables.

Comme vous ne prêtez pas de l’argent pour financer l’APA, comment se concrétise vos engagements ?

Nous avons un partenariat avec l’Assemblée des Départements de France et nous tâchons de contribuer à leur réflexion sur l’évolution des territoires et le financement des établissements pour personnes âgées.

Nous prêtons de l’argent aux Conseils Départementaux pour les aider à mettre en place les équipements nécessaires à une meilleure vie quotidienne des habitants, en particulier des seniors. Nous finançons également des associations dont la rentabilité est faible et qui reposent, par exemple, sur des loyers très modérés.

Aussi pour assurer l’équilibre des opérations, il faut pouvoir proposer des durées d’emprunt très longues. Nos interventions s’inscrivent aussi en complément des financements de la Caisse des Dépôts.

C’est un secteur qui concerne la Silver Economie et sur lequel vous êtes aussi très mobilisé ?

Oui le secteur médico social est important pour Arkea Banque E&I Il regroupe des acteurs du public et du privé non lucratif. Dans tous les cas, le Conseil Départemental est un financeur. A nous de proposer la meilleure solution financière possible pour contribuer à maintenir des prix supportables par les acteurs du secteur, comme pour les bénéficiaires et les financeurs. Nos interventions ne sont pas limitées aux larges domaines de l’économie sociale ou des collectivités, car nous sommes aussi sollicités par le secteur lucratif qui voit en nous des partenaires et des fins connaisseurs de leurs enjeux. Nous soutenons par exemple le Groupe Domitys car nous croyons beaucoup au développement des résidences services qui répondent aux attentes de très nombreux seniors.

Le troisième élément qui nous mobilise concerne les opérations de restructuration des structures associatives. Le secteur connaît un mouvement de concentration pour s’adapter aux nouvelles attentes des publics et à des besoins liés à de nouvelles populations. Il s’agit pour de nombreuses structures opérant dans le secteur de la Silver Economie d’atteindre une taille critique pour effectuer de nouveaux investissements, s’adapter aux enjeux du numérique ou offrir d’autres services. Par ailleurs, beaucoup d’associations sont de taille modeste, or la multiplication des normes et l’évolution de la règlementation, ne leur permettent pas de disposer des différentes compétences internes nécessaires à tous les métiers. Ainsi nous facilitons des opérations de rapprochement ou de restructuration entre associations.

Lié au Crédit Mutuel Arkea, vous intervenez aussi directement auprès du particulier ?

Oui, la Silver Economie au niveau du groupe, concerne aussi notre volonté d’accompagner le particulier, au travers d’une structure qui s’appelle Arkea On Life. Elle s’engage fortement pour développer des services innovants en faveur du maintien à domicile. En cela, nous avons développé deux services : une solution à domicile et une solution pour l’extérieur. Ces solutions sont des bijoux de technologie uniques sur le marché de l’assistance aux personnes. Un dispositif innovant de maintien à domicile composé d’un écran tactile, d’un bouton d’alerte… propose un bouquet de services complet incluant par exemple les appels vidéo avec les proches, l’accès à des conseils médicaux, la détection de chute ou encore l’assistance vidéo. À l’extérieur, nous proposons un système de géolocalisation au travers d’une montre connectée. Celle-ci permet de donner l’alerte et de pouvoir déclencher tout un protocole d’actions pour aider la personne, par exemple en cas de chute ou encore d’errance (nous couvrons des besoins liés à des maladies dégénératives du type Alzheimer). L’avenir réside dans les systèmes interconnectés car l’accompagnement du senior à domicile et en mobilité est essentiel. Pour nous, elle fait l’objet d’une offre conçue avec les meilleurs industriels du secteur couplée à notre propre bureau de Recherche et Développement, afin de conserver toute l’expertise de la technologie implémentée dans ces services.

Vous distribuez cette solution via vos agences ?

Nous développons un système de distribution unitaire via les agences bancaires des 3 fédérations du Crédit Mutuel Arkea mais aussi via différents partenaires, comme des réseaux de pharmaciens ou des sociétés d’aide à domicile mais aussi avec des partenaires en marque blanche pour lesquels nous apportons notre valeur ajoutée, notre savoir-faire en B2B, autre marque de fabrique du groupe Crédit mutuel Arkea. Nous disposons aussi d’un partenariat avec Groupama. Nos solutions sont aussi bien adaptées aux particuliers qu’aux professionnels (exemple Ehpad). Pour nous, il s’agit de packager cette expérience pour la Silver Economie autour d’Arkea On Life. Nous nous appuyons sur le marketing direct et notre relation privilégiée de confiance avec nos clients.

Pour vous la Silver Economie est un développement logique ?

C’est un secteur qui connaît une très forte croissance et qui a du sens au regard de nos valeurs et de notre démarche RSE. Il correspond à des critères de risque qui sont compatibles pour notre maison, dans la mesure où nos actionnaires, nos sociétaires, sont des particuliers qui ont mis quelques économies au sein du Crédit Mutuel de Bretagne, du Crédit Mutuel du Sud-Ouest et du Crédit Mutuel du Massif central : il est extrêmement important pour nous de protéger leurs épargnes. Aussi la Silver Economie répond à la fois à notre ADN, à nos critères de risque et à des besoins qui sont importants. Cela créé aussi du sens par rapport à nos différents domaines d’intervention d’origine autour du logement des personnes ou de l’habitat.

Publié le 29 mars 2018, dans Economie Locale, Santé & Médico-Social, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s