100% des établissements du groupe SOS sont électriquement branchés énergies vertes @GroupeSOS @hospimedia

Source : HOSPIMEDIA

Le groupe SOS met à l’honneur, dans sa lettre d’actualités de décembre, son rapport sur le développement durable. À l’heure du bilan, plusieurs données mises en avant semblent confirmer l’importance de l’engagement du groupe en faveur d’une transition écologique et solidaire. Un salarié sur deux a ainsi bénéficié d’au moins une formation sur le thème du développement durable chaque année, entre 2014 et 2016. Autres faits, la totalité de l’électricité utilisée par les établissements SOS provient des énergies vertes ou encore 1 million d’euros (1 M€) d’achats est issu du secteur protégé et adapté.

Petit bémol, le groupe reconnaît que ses enjeux environnementaux « sont aussi divers que le sont ses activités : l’empreinte écologique d’une crèche n’est pas la même que celle d’un centre éducatif renforcé, que celle d’un Ehpad, ou que celle d’un hôpital« . Au total, il affiche 405 établissements et structures dans des secteurs aussi différents que la jeunesse, l’emploi, la solidarité, la santé ou les séniors. Il signale qu’il a invité chacun de ses établissements à nommer un référent développement durable. Début 2017, un peu plus d’un sur trois en ont installé un. Il est également rappelé dans ce rapport que parmi toutes les composantes c’est la branche sénior du groupe qui a signé le premier contrat de performance énergétique. Cet accord a permis de déléguer l’exploitation et la maintenance des chaufferies des Ehpad à un prestataire spécialisé. Celui-ci a notamment pris l’engagement de réduire la consommation énergétique de plus d’un quart. Ce résultat est visé grâce à « l’optimisation de l’exploitation mais aussi à un plan d’investissement comprenant notamment le renouvellement d’une partie des installations« . Le groupe ajoute qu’une « démarche similaire est en cours de préparation » avec la filière santé du groupe.

Il insiste par ailleurs sur un indicateur de performance qu’il a développé à savoir le taux des achats responsables. « Celui-ci mesure la part des achats présentant une plus-value significative en matière de développement durable au sein des contrats-cadres« . En 2016, plus de 41% des achats de fournitures de bureau ont correspondu à des produits écoconçus et/ou bénéficiant d’un écolabel. Enfin, fort de ses différentes initiatives écologiques, le groupe SOS annonce vouloir aller plus loin, et écrit qu’il « souhaite amplifier son engagement en matière de développement durable pour la période 2017-2020« .

Publié le 22 décembre 2017, dans Santé & Médico-Social, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s