Logement étudiant : Les 5 villes les plus attractives

Source : seloger.com

nouveau-logo-se-loger En plein été, les étudiants profitent de cette période pour préparer leur rentrée, en se concentrant sur la recherche de logement. Cette période de recherche est conditionnée par un ensemble de critères qui vont par la suite définir l’attractivité d’une ville par rapport aux autres. Ils cherchent par exemple des villes avec un cadre de vie attrayant, des Universités de renom, des perspectives d’emploi, etc.  Sur cette base, on se questionne sur les villes les plus attractives pour les étudiants en terme de logement. L’édito Se Loger nous fait un top cinq des villes qui attirent le plus les étudiants.

En tête du palmarès, l’indétrônable ville de Paris. La capitale attire chaque année plus de 500 000 étudiants, séduits par le cadre de vie de la ville Lumière et sa concentration d’établissements de renom. Avec près de 150 000 étudiants, Lyon s’impose comme la deuxième ville universitaire du pays. Son enseignement supérieur varié (grandes écoles d’ingénieurs, Normale Sup ou les CHU) présente de multiples débouchés aux jeunes diplômés. Vient ensuite Toulouse. Les 4 universités et les 16 grandes écoles de cette ville festive et cosmopolite séduisent chaque année près de 130 000 étudiants. Au Nord, la ville de Lille arrive en quatrième position et offre à ses 107 000 étudiants de multiples activités et de nombreuses perspectives d’emplois dans la région. Elle est suivie de Nantes, très bien classée en termes de qualité de vie, d’enseignement et d’emploi. Elle compte 55 000 étudiants et ne cesse d’attirer de nouveaux profils notamment dans le secteur des nouvelles technologies.

Un marché de la location généralement en baisse

Bonne nouvelle pour les étudiants  de ces grandes villes : le marché de la location poursuit globalement sa baisse en 2017. Par rapport à 2016, on constate un recul des loyers de 2,4 % à Paris, 4,8 % à Toulouse, 6,7 % à Nantes et 7,7 % à Lille. Cette érosion  a été favorisée par l’encadrement des loyers de la loi ALUR mais s’explique aussi plus simplement par le franchissement du budget limite des étudiants et de leur famille : « La pénurie de logement est toujours vraie mais la limite de budget est maintenant atteinte. Les bailleurs nous disent qu’à loyer égal, ils mettent plus de temps à louer qu’il y a un an », constatait  en septembre dernier Brice Boullet, fondateur du site Location-etudiant.fr. Seule la ville de Lyon maintient ses prix avec une légère hausse de 0,7 %.

En savoir plus

Lire aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

Publié le 05/07/2017, dans logement, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s