Les petits commerces face aux défis concurrentiels, que faire ? @Paris @cmarkea @OliviaPolski #ArkeaImmobilier

Olivia livre blanc La maire de Paris attache une importance toute particulière à la question du commerce de proximité sachant qu’il ne représente pas seulement du développement économique et de l’emploi, mais aussi de la convivialité, du lien social et donc une certaine qualité de vie pour les habitants de la capitale. Entretien avec Olivia Polski, adjointe à la maire de Paris, chargée du Commerce, de l’Artisanat, des Professions libérales et indépendantes.

Valoriser l’artisanat et le commerce

« Nous travaillons beaucoup avec les fédérations professionnelles sur des événements : la fête du pain, le goût d’entreprendre… Nous allons mettre en place un label du “Fabriqué à Paris”, car beaucoup d’artisans produisent localement. Ce label ira de la créatrice de bijoux, au charcutier qui cuisine le fameux jambon de Paris, en passant par le boulanger, le traiteur et les artisans locaux… ».

Les camions de restauration (dits « food trucks ») ont aussi leur place avec de nouveaux lieux et la Ville va lancer un festival international de cuisine de rue. Le numérique n’est pas laissé de côté, avec l’action CoSto (Connected Stores), mise en place par la Semaest* et qui vise à faire se rencontrer notre écosystème de start-up, très dynamique à Paris, avec les commerçants et artisans. « Nous avons lancé également Smart Food, une pépinière de l’alimentation située dans le 20ème arrondissement qui incube des entreprises innovantes, avec l’idée de favoriser une certaine économie de proximité, dans la modernité et avec des valeurs de qualité. Nous accompagnons les entreprises durant trois ans ».

Olivia Polski souhaite également développer une plate-forme, “commerce.paris” pour mutualiser des utilitaires, trouver des maîtres d’apprentissage pour les jeunes, faire se rencontrer l’offre et la demande, etc. « De même, nous proposons le site locaux-bureaux.paris.fr, afin que les entrepreneurs puissent postuler pour des espaces de locaux commerciaux et bureaux ». La Ville travaille aussi sur ses marchés alimentaires de quartier, qui fonctionnent très bien le week-end, mais perdent des clients la semaine. « Nous expérimentons également un service de livraisons de paniers de nos marchés via une application mobile ».

Ceci est un extrait du nouveau livre Blanc publié par Arkéa Banque E&I  >>> Réservez dés maintenant un exemplaire de « Regards sur nos commerces »

Lire aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

Publié le 1 juin 2017, dans Collectivités, commerces, Etonnez moi, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s