Comment rendre possible le commerce? @nexity @cmarkea #ArkeaImmobilier

Nexity livre blanc

« Tout le monde sait qu’il faut du commerce, mais il y a un moment où il faut le rendre possible… »

Pour réaliser de nouveaux quartiers de ville, Nexity accompagne les collectivités locales et territoriales dans leurs projets de développement urbain, qu’il s’agisse de requalification de friches industrielles ou de renouvellement de quartiers constitués. Nexity apporte des solutions innovantes et créatives dans les projets urbains, les programmes de logements et d’activités économiques et dans les services.

L’avenir du commerce est-il menacé?

« Il y aura toujours du commerce si ce dernier sait saisir les mutations de la société. Les systèmes de conciergerie, tant dans les bureaux que les logements existent. Il n’y a pas un projet sur lequel nous ne l’offrons pas. Mais les habitants l’utilisent-ils ? En réalité, pas beaucoup. Certaines conciergeries installées il y cinq ans ont déjà purement et simplement été supprimées par les assemblées de copropriétaires parce que ce sont des coûts et des espaces que l’on peut valoriser autrement. Nous pouvons proposer des services, mais nous ne savons pas pour l’instant mettre cette économie dans nos bilans, car c’est une dépense qui n’a pas trouvé sa recette ».

Pour Bénédicte Crozon, « Nous allons continuer à innover et le commerce va continuer à exister. D’autres usages vont se créer, auxquels nous ne pensons pas aujourd’hui. Nous allons trouver de nouvelles mixités commerce/services, qui seront de plus en plus imbriquées. Quant à l’immobilier, il a toujours su se réadapter. Il n’y a pas de raison pour que cela change ».

On ne peut cependant pas mettre du commerce partout. Le discours « une rue– des commerces » va disparaître au profit d’un autre discours plus réaliste, autour des micro-centralités. Un commerce peut suffire à être l’attracteur de quelque chose. « Quand à Internet, je suis persuadé qu’à un moment, les gens ont besoin de voir et de toucher. Le commerce est une action plaisir, c’est aussi la création du lien social. On ne peut pas dire que les courses sur Internet soient vraiment un plaisir ni qu’elles génèrent du lien », conclut la Directrice générale adjointe de Villes & Projets.

Ceci est un extrait du nouveau livre Blanc publié par Arkéa Banque E&I  >>> Réservez dés maintenant un exemplaire de « Regards sur nos commerces »

Lire aussi :

 

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

 

Publié le 25 mai 2017, dans commerces, Etonnez moi, Promotion, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s