Canal Seine-Nord : 6 départements souhaitent la clause d’insertion @vnf_officiel @CaissedesDepots

Source : Caisse des dépôts des Territoires 

Canal Seine-Nord Europe : six départements s’accordent pour introduire la clause d’insertion dans un maximum de marchés

Les travaux du canal Seine-Nord Europe devraient commencer dans les prochains mois : une centaine de kilomètres de voies navigables va être aménagée entre Compiègne (Oise) et Cambrai (Nord) afin de connecter le bassin parisien au réseau fluvial du nord de l’Europe. 

Le chantier, estimé à 4,5 milliards d’euros, devrait se poursuivre jusqu’en 2024, et générer entre 3.000 et 6.000 emplois directs par an, selon les estimations de la mission de reconfiguration du canal menée par le député (PS) Rémi Pauvros.

Les collectivités locales, qui financent l’infrastructure avec l’État et l’Europe, veulent qu’il favorise l’emploi local.
« Canal solidaire »

Si le président du conseil régional des Hauts-de-France Xavier Bertrand avait justifié en octobre dernier l’instauration d’une « clause Molière » dans les marchés de sa région par le désir de protéger du travail détaché ce chantier emblématique (voir ci-dessous notre article du 14 décembre 2016), les conseils départementaux des territoires qui seront traversés par le canal ont choisi d’utiliser un autre outil : la clause d’insertion par l’activité économique…en savoir plus…

Publié le 02/05/2017, dans Actualités, Infrastructures, RSE. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s