Fédération ESH : 6 propositions pour pérenniser le modèle HLM @FederationESH @BergerParis

Source : Fédération des ESH


La Fédération des entreprises sociales pour l’habitat (Esh), qui représente 240 sociétés Hlm gérant 2,3 millions de logements, publie une étude menée avec le cabinet de conseil en stratégie Roland Berger sur les Esh et le logement social en France. 

Elle évalue l’impact du secteur Hlm sur l’économie française et scénarise les effets des principales propositions des candidats à la présidentielle sur le modèle des Esh. La Fédération s’est appuyée sur ses enseignements pour avancer 6 propositions visant à améliorer et pérenniser le modèle français du logement social.

L’étude dresse dans un premier temps un tableau des coûts et bénéfices du secteur du logement social dans l’économie française. Il en ressort que si le secteur locatif libre consomme moins d’aides publiques, sa contribution sociale se situe en deçà de celle du logement social.

« L’étude montre que les contributions du logement social dans l’économie sont significatives. D’une part car il permet un supplément de pouvoir d’achat à ses locataires via une baisse de loyer de 4,5 milliards d’euros. D’autre part, car le secteur dégage 0,6% de PIB au profit de l’économie nationale et génère 260 000 emplois directs et indirects : une contribution plus forte que le privé », souligne Valérie Fournier, Présidente de la Fédération des Esh

Allocation unique, abandon potentiel du tiers payant, taux de TVA réduit, adaptation de la loi SRU, TFPB, … l’étude se penche ensuite les grandes thématiques et propositions émises par les candidats à la présidentielle sur le logement social et modélise cinq scénarios pour simuler et chiffrer leurs impacts sur le modèle des Esh.

Pour répondre à ces différents scénarios d’évolution, la Fédération des Esh réaffirme la nécessité d’améliorer et de pérenniser le modèle français du logement social et formule 6 propositions en ce sens :

1. Mieux prendre en compte les réalités démographiques et sociales dans les territoires, métropolitains et d’outre-mer


2. Sanctuariser le rôle des aides personnelles au logement et du tiers-payant


3. Pérenniser la capacité du logement social à contribuer au modèle économique et social français

4. Alléger la règlementation, en particulier dans la construction neuve, afin de diminuer les coûts et de
réduire les délais


5. Donner au NPRU les moyens et les conditions de son succès par un retour de l’Etat dans son financement


6. Soutenir le « HLM » comme réponse à certains dysfonctionnements sociaux de la Cité et du marché
.

Télécharger l’étude 

Publié le 27/04/2017, dans Actualités, Habitat, hlm, RSE, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s