Revitalisation des villes moyennes : 1 expérimentation sur 20 territoires 

Source : Caisse des Dépôts des territoires

 

Dix ans après une première initiative, le gouvernement lance une nouvelle expérimentation dans vingt villes moyennes pour analyser les difficultés qu’elles rencontrent – démographie déclinante, perte d’emplois, paupérisation de la population… – et leurs besoins. 

L’expérimentation faisait partie des préconisations du rapport d’Yves Dauge, ancien sénateur maire socialiste de Chinon, « Plan national en faveur des nouveaux espaces protégés » remis début février 2017 au Premier ministre (lire notre article du 3 février). 

Dès la remise de ce rapport d’ailleurs, Bernard Cazeneuve avait fait savoir que cette expérimentation serait effectivement conduite.Dans une communication présentée le 12 avril en conseil des ministres, le ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales a précisé les objectifs de cette démarche qui sera menée dans trois régions (Centre-Val de Loire, Grand Est et Occitanie) : identifier précisément les obstacles rencontrés par ces villes qui pourraient entraîner des modifications législatives ou réglementaires, encourager les villes à élaborer des projets transversaux de revitalisation et les accompagner par une mobilisation accrue de moyens d’ingénierie.

L’expérimentation doit aussi permettre d’améliorer les synergies entre les différents dispositifs d’intervention, qui souffrent souvent d’un manque de pilotage global et de créer une dynamique collective grâce à la mise en réseau des villes retenues. « Certaines d’entre elles pourront bénéficier d’un appui spécifique en ingénierie pour élaborer leur projet de revitalisation : lancement d’un appel à candidature pour des ateliers des territoires, nouvelles missions Aider (appui interministériel au développement et à l’ingénierie en milieu rural) », a précisé le ministre. 

Le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) est chargé de la coordination interministérielle du dispositif. Il doit aussi animer le comité de pilotage national.
Une extension du dispositif dès le 1er janvier 2018…en savoir plus…

Publié le 18 avril 2017, dans Actualités, Collectivités, commerces, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s