Comment mieux répondre aux besoins en logements dans les territoires ? @lecese

Le CESE a voté son avis
« Comment mieux répondre aux besoins en logements dans les territoires ? »


Source : CESE
Nombre de ménages ne trouvent pas, en France métropolitaine et dans les Outre-mer, un logement de qualité adapté à leurs besoins, à leur mobilité ou à leur pouvoir d’achat. 

Le logement est un bien complexe, au carrefour de contraintes économiques, sociales, environnementales, urbanistiques et politiques. Le rôle de l’Etat, justifié au titre de la solidarité nationale et par l’importance du secteur, a évolué avec la décentralisation. Les acteurs locaux, faute d’une connaissance suffisamment précise des besoins et de l’offre de logements, en quantité et en qualité, peinent à apporter des solutions appropriées.
L’avis « Comment mieux répondre aux besoins en logements dans les territoires », rapporté par Isabelle Roudil (Groupe de la coopération) au nom de la section de l’aménagement durable des territoires, présidée par Eveline Duhamel, présente des éléments de méthode pour mieux répondre à ces défis.

Pour le CESE, il est nécessaire de favoriser une connaissance partagée des besoins et des offres de logements dans les territoires. Il convient sur cette base d’affirmer le rôle d’un Etat stratège et régulateur, ainsi que de promouvoir une gouvernance du logement au cœur des territoires. Enfin, des propositions visent à permettre une rencontre plus efficace de l’offre et de la demande, ainsi qu’à expérimenter des territoires « 100 % bien logés ».

METTRE EN PLACE UNE CONNAISSANCE PARTAGÉE DES BESOINS ET DES OFFRES DANS LES TERRITOIRES
 

 La connaissance des besoins et des offres en logement doit être une des clés de réussite des politiques locales de l’habitat. Il s’agit de pouvoir connaître précisément les besoins actuels et futurs de la population aussi bien en termes quantitatifs que qualitatifs. Le CESE encourage les Établissement publics de coopération intercommunale à créer et à partager des observatoires

PROMOUVOIR UN ÉTAT STRATÈGE

« Le logement reste au cœur des préoccupations de la population. Il importe d’agir aujourd’hui pour que, demain, l’objectif partagé de « tous bien logés » devienne une réalité dans notre pays », rappelle Isabelle Roudil.
 

territoriaux sur ces besoins.
 

De plus, et afin de favoriser la transparence et la fluidité des prix du marché, le CESE recommande de généraliser l’accès pour tou.te.s aux informations localisées à travers des plateformes
numériques sécurisées en conformité avec les règles de la CNIL. De cette façon, les habitants seraient en mesure de connaître instantanément et de manière exhaustive les prix des logements, des loyers et du foncier constatés dans les territoires qui les intéressent ainsi que les disponibilités des
logements sociaux.
Le secteur du logement a besoin d’orientations stables sur lesquelles les acteur.rice.s pourront s’appuyer pour répondre aux besoins en logement des habitant.e.s. Il revient à l’Etat, sur le territoire national, d’être le porteur de l’ambition d’un logement accessible et adapté pour chacun.e. Pour le CESE, l’État devrait s’engager tous les 5 ans à travers une loi de programmation budgétaire pluriannuelle sur le logement en indiquant le cap poursuivi en matière de construction, de rénovation ou de transformation
des logements et/ou des quartiers existants.

En savoir plus 

Publié le 21/03/2017, dans Actualités, hlm, logement, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s