Les rendements des taux souverains de la Zone euro restent volatils

Contexte macroéconomique et de marché express

zoom-economique

Zone euro : la Directrice du FMI s’est déclarée « inquiète » au sujet de « certaines élections à venir en Europe ». L’excédent commercial allemand a atteint un nouveau record de 252,9 Md€ en 2016, contre 244,3 Md€ en 2015. Les exportations allemandes vers l’Europe (707,9 Md€) ont encore représenté plus de la moitié des exportations totales (1 207,5 Md€). Les importations se sont élevées à 954,6 Md€. Cette statistique est susceptible d’alimenter les critiques de l’administration américaine vis-à-vis des excédents commerciaux allemands. M. Draghi a indiqué le 6/02, en réponse aux critiques d’un conseiller de D. Trump, que la BCE ne manipulait pas l’euro. De plus, il a répété que la BCE ne durcirait pas sa politique monétaire à la suite de la remontée de l’inflation, essentiellement imputable à la hausse des prix de l’énergie. Les rendements des taux souverains de la Zone euro sont restés volatils, dans un contexte de nervosité des investisseurs à l’égard de l’incertitude quant aux résultats des prochaines échéances électorales, en particulier en France. Bien que le taux d’Etat français à 10 ans ait reflué par rapport à son pic du 6/02, inédit depuis juillet 2015 à 1,14%, il n’est néanmoins pas parvenu à repasser durablement sous le seuil des 1%. Les investisseurs se montrent en effet méfiants vis-à-vis de la fiabilité des sondages qui, à 3 mois des élections présidentielles, prédisent l’échec de M. Le Pen au 2nd tour. Cette dernière prône la sortie de la France de l’euro, potentielle très forte menace pour l’intégrité de la Zone euro. En conséquence, les taux d’Etat du sud de la Zone euro (Italie, Portugal, Espagne…) sont également volatils. Par ailleurs, M. Renzi, resté à la tête du Parti démocrate (P.D) italien en dépit de sa démission du 4 déc. dernier, a appelé ce jour à un congrès extraordinaire de on parti au vu des dissensions croissantes entre ses membres. Enfin, de récents sondages montrent que l’écart entre les intentions de vote pour la CDU d’A. Merkel et pour le parti SPD (sociaux démocrates) aux législatives de sept. s’est réduit à un point.

Téléchargez la suite

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Publié le 16/02/2017, dans Du côté des marchés, Etonnez moi, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s