3 Epl portent le regroupement de services de l’État à @villedebesancon

Source: Fédération des EPL

Le pôle tertiaire Viotte va accueillir, fin 2019, 15 750 m2 de bureaux de différents services de l’État. Au-delà de parvenir à conserver des fonctionnaires, Besançon en attend aussi de fortes retombées économiques. Trois Epl, complémentaires, jouent un rôle clef dans cette opération.

Depuis 2008, la ville de Besançon se mobilise pour un vaste projet de reconquête du site de la gare Viotte et de ses espaces ferroviaires. Première traduction : un pôle d’échanges multimodal livré en septembre 2014 avec la mise en service du tramway. Un point d’ancrage et de support à l’aménagement d’un nouveau quartier de trois hectares, occupés principalement par l’ancienne halle Sernam.

La suite du projet ? L’implantation, dans le cadre d’un programme immobilier de 20 500 m2, du pôle tertiaire Viotte qui comprend 15 750 m2 de bureaux destinés à regrouper 810 fonctionnaires de services et opérateurs de l’Etat (DREAL, DDT, DRAAF, DRJSCS, DDCSPP, ARS). Tout un symbole qui conforte le rôle de capitale économique de Besançon et montre que les tous les services de l’État ne partent pas à Dijon, dans le contexte de la nouvelle région. Bien au contraire !

Dans ce vaste chantier, 3 Epl jouent un rôle clé. Tout d’abord la Spl Territoire 25, l’opérateur, qui s’est vu confier la concession d’aménagement. Ensuite, la SedD (Société d’équipement et de développement du Doubs), l’aménageur, qui mettra en œuvre ce programme mais aussi 3100 m2 de logements avec un promoteur local la SMCI et 1300 m2 de locaux commerciaux. Enfin, une SAS patrimoniale, créée par la Sem Aktya, la Caisse des dépôts, la Caisse d’épargne et le Crédit agricole, va acquérir et porter les futurs bureaux des services de l’État.

Stratégie de mutualisation entre Epl
« Les différents outils Epl locaux montrent leur complémentarité pour ce type d’opération. Une société d’aménagement seule aurait eu beaucoup de mal à le faire », constate Vincent Fuster, PDG de la SedD et président de la Fédération des Epl Bourgogne Franche-Comté. Et d’ajouter : « cela conforte aussi l’intérêt de notre stratégie de mutualisation entre Epl. Tout le personnel est au sein de la SedD, Aktya n’en a pas et Territoire 25 ne comporte que 2,5 équivalent temps plein depuis cette année ».

> De Leblogdesinstitutionnels   @Institutionnels   @royojm   @AlexandraPoloce

<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Publié le 10/11/2016, dans Collectivités, Economie Locale, Habitat, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s