#Brexit : Impact sur l’économie britannique

cma logo

Le Brexit provoque une secousse sur le marché des changes et des interrogations sur les perspectives de croissance mondiale
17,4 millions d’électeurs britanniques ont exprimé leur souhait que le Royaume-Uni sorte de l’U.E., après 43 années d’appartenance
72,2% des électeurs britanniques ont participé au referendum et une majorité de 51,9% a décidé de voter en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Le scrutin a révélé des fractures entre régions et générations. Le Pays de Galles (à 52,5%) et l’Angleterre (à 53,4%) ont voté globalement pour une sortie de l’U.E. A l’inverse, une forte majorité d’électeurs s’est exprimée en faveur du maintien dans l’U.E en Irlande du Nord (55,8%), en Ecosse (62%) et dans la métropole londonienne (60%). De même, les classes d’âge les plus jeunes ont voté pour le maintien (75% chez les 18-24 ans et 56% pour les 25-49 ans) alors les que les catégories les plus âgées se sont prononcées pour le Brexit (56% pour les 60-64 ans et 61% pour les plus de 65 ans).
• Une procédure de retrait va donc être engagée, à l’activation de l’article 50 du Traité de Lisbonne. Une période de transition de 2 ans sera ouverte, une fois que le gouvernement britannique aura signifié le retrait, pour formaliser le divorce institutionnel, période éventuellement renouvelable à l’unanimité. Le Premier ministre D. Cameron, qui présentera sa démission d’ici 3 mois, laisse à son successeur le soin de gérer la demande de retrait. Le processus de séparation devrait être très long et le Royaume-Uni devra nécessairement renégocier ses accords d’échanges économiques avec l’U.E. et le reste du monde
• La livre sterling a plongé immédiatement après le résultat, à 1,32 contre le dollar, retrouvant son plus faible niveau depuis 1985. A ce stade, l’impact du Brexit sur l’économie britannique (15% du poids économique de l’Europe à 28) et la croissance mondiale est difficile à évaluer, mais le Royaume-Uni pourrait entrer en récession dès cette année. Par ailleurs, l’agence de notation Moody’s a abaissé la perspective de sa note souveraine Aa1 de stable à négative.
>En savoir plus : Point Marché Express

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Publié le 28 juin 2016, dans Actualités, et tagué , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s