L’OMC revoit sa prévision de croissance à la baisse

EXE FEDERAL FINANCE

La semaine dernière a été marquée principalement par la publication du compte-rendu de la réunion de la Banque  centrale  américaine  des  15  et  16/03  derniers,  ainsi  que  par  l’annonce  d’indicateurs  macroéconomiques  chinois  pour  le  mois  de  mars.  Les  minutes  de  la  dernière  ré union  de  la  Fed  ont  une  nouvelle  fois  mis  en  évidence  les  dissensions  persistantes  entre  les  membres  du  Comité  de  politique  monétaire.  La  majorité  des  membres  de  la  Banque  centrale  se  sont  néanmoins  montrés  inquiets  des  risques  que  font  peser  sur  la  croissance  américaine  le  ralentissement  économique  mondial  et  les  développements  sur  les  marchés  financiers.  Dans  ce  contexte,  le  Comité  de politique  monétaire  a  donc  jugé  appropriée  son  approche  graduelle  et prudente  à  l’égard  du cycle  de  relèvement de ses taux directeurs. En Chine, le PMI  des services est reparti à la hausse et les réserves de change  ont constitué la surprise, en progression en mars ( 10 Md$) pour la première fois depuis novembre dernier.

Les rendements des obligations d’Etat allemandes et  françaises à 10 ans se sont rapprochés de leurs points bas  historiques  de  mars  2015,  tandis  que  la  BCE  débutait  la  mise  en  œuvre  de  l’augmentation  à  80  Md$  de  son  programme  d’assouplissement  quantitatif  annoncée  le   10/03  dernier.  Les  taux  à  10  ans  allemands  sont  ainsi  tombés le 5/04 à un plus bas de 0.081% en séance, tandis que le Trésor français émettait le 7/04 des obligations  à 10 et 15 ans, à un record historique de respectivement 0.43% et 0.97%. A l’inverse, les taux d’Etat  portugais  ont bondi de près de 50 bp sur la semaine, à un plus haut depuis près de 2 mois. L’agence de notation  DRBS a en  effet menacé de dégrader la note souveraine du pays  en catégorie spéculative, à l’instar des 3 autres  principales  agences de notation mondiales, du fait de l’instabilité politique.  Cette  décision  interdirait  alors  à  la  BCE  d’acquérir  les  obligations  portugaises,  dans  le  cadre  de  son   programme  d’assouplissement quantitatif.

TAUX & CREDIT : L’Organisation mondiale du commerce (OMC) a de nouveau révisé en baisse sa prévision de croissance du commerce mondial pour 2016, à 2.8 %, vs 3.9% précédemment. Sa toute première estimation pour 2016 s’élevait à 4%. A l’inverse, l’OMC est plus optimiste pour 2017, anticipant, pour la première fois depuis 5 ans, une accélération du commerce mondial à 3.6%

>En savoir plus : Note de Conjoncture

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Publié le 13 avril 2016, dans Actualités, et tagué , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s