Collectivités : l’absentéisme pèsent de plus en plus sur les budgets 

UN TAUX D’ABSENTÉISME EN CONSTANTE ÉVOLUTION QUI PÈSE SUR LE BUDGET DES COLLECTIVITÉSSource: SOFAXIS

  Sofaxis, courtier de référence en assurance des collectivités territoriales et des établissements de santé et expert en matière de performance des organisations et de santé au travail, publie la seizième édition du Panorama des absences au travail pour raison de santé dans les collectivités territoriales.
• Le taux d’absentéisme est en constante progression depuis 2007, notamment du fait des absences les plus longues. La maîtrise des absences pour raison de santé constitue un enjeu majeur pour les employeurs territoriaux, tant les arrêts peuvent avoir un impact important sur le budget des collectivités, dans un contexte global de maîtrise de la dépense publique, et de mise en œuvre de la Réforme Territoriale.
• Le Panorama des absences Sofaxis apporte cette année un éclairage complémentaire sur la perception des agents des collectivités territoriales, de leurs conditions de travail. Les résultats mettent au jour un sentiment de fierté et d’utilité très fort, amoindri par un manque de reconnaissance et une pénibilité accrue.
« Autant de constats et de leviers qui doivent permettre aux décideurs des collectivités territoriales de mieux comprendre les absences et d’agir pour la qualité de vie au travail des agents. » souligne Pierre Souchon, Directeur du Département Ingénierie Services de Sofaxis. 

L’AGGRAVATION DES ABSENCES DEPUIS 2007 

Le taux d’absentéisme progresse de 19 % en 7 ans. Le Panorama Sofaxis relève que le taux d’absentéisme dans les collecti- vités territoriales s’élève en moyenne à 8,8 % en 2014. Cela signifie qu’une collectivité de 100 agents titulaires aura constaté, en moyenne, l’absence de 9 d’entre eux toute l’année pour raison de santé. Depuis 2009, ce taux a connu une croissance de 19 % toutes natures d’arrêts confondues (maladie ordinaire, longue maladie, longue durée, accident du travail et maternité).
La maladie ordinaire représente le premier facteur d’absence pour raison de santé : sa part varie entre 41 et 46 % du taux d’absentéisme chaque année. La longue maladie/longue durée représente environ un tiers du taux d’absentéisme global (entre 31 et 36 %), l’accident du travail de 12 à 15 % et la maternité environ 10 %.
L’accident du travail affiche la plus forte progression du taux d’absentéisme (+ 49 % depuis 2007). L’augmentation de la durée des arrêts, la meilleure prise en compte de la maladie professionnelle et le vieillissement de la population expliquent en grande partie ce phénomène.
La durée moyenne des arrêts est de 37 jours en 2014 (contre 40 en 2013), toutes natures confondues, progressant de 9 % entre 2007 et 2014. La maladie ordinaire ne représente que 21 jours en moyenne contre 219 jours pour la nature de maladie la plus lourde (longue maladie/longue durée).
En 2014, la tendance à la baisse de la durée moyenne d’arrêt est notamment liée aux nouvelles conditions législatives relatives aux arrêts en maladie ordinaire (suppression du jour de carence), qui entraîne une augmentation de la proportion d’arrêts courts…en savoir plus…

Publié le 9 décembre 2015, dans Actualités, Collectivités, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s