SCET : Succès des Journées de l’Aménagement et de l’Aménageur

Retour sur ces 2 jours riches en échanges.

Près de 120 personnes ont assisté aux journées des 4 & 5 novembre proposées aux directeurs et responsables opérationnels autour des enjeux centraux pour les EPL d’aménagement : la réforme territoriale, l’évolution des métiers et les financements. Maurice SISSOKO et Régis PELISSIER, respectivement Président et Directeur Général de la SCET, ont lancé les débats et Odile RENAUD-BASSO, Directrice générale adjointe de la Caisse des Dépôts a conclu cette première journée.

succès des Journées de l’Aménagement et de l’Aménageur
Les évolutions en cours obligent les Entreprises Publiques Locales (EPL) à redéfinir leur caractère « local » vis-à-vis des collectivités et des autres opérateurs, à repenser les fondamentaux de leurs métiers – au premier chef l’aménagement- et à en développer d’autres tels que le développement économique, l’énergie, la « silver économie », le tourisme). La fonction d’assembleur, qui reste la caractéristique essentielle des EPL, doit être mobilisée pour mieux répondre aux attentes de collectivités qui changent d’échelle, et à une évolution de l’action publique appelant de plus en plus l’élargissement des partenariats et la diversification des solutions de financement.La séance plénière introductive a été marqué par les interventions de :
Martin Vannier - géographe Martin VANIER – Géographe et l’un des principaux animateurs de la démarche Territoires 2040 de la DATAR. Il est intervenu sur l’évolution des territoires vers les « systèmes spaciaux« .
Christian LEFEVRE - Directeur de l’Institut Français d’urbanisme Christian LEFEVRE – Professeur à l’Université Paris Est- Marne la Vallée, membre du Latts (Laboratoire Technique, Territoires et Sociétés) et Directeur de l’Institiut Français de l’Urbanisme depuis 2011. Il est intervenu sur les capacités de résilience des villes.
S’en sont suivies 3 séries d’ateliers qui ont rythmé les journées :
Réforme territoriale : impacts pour les agglomérations, les départements et sur les contratsMétier d’aménageur : séquencement et décomposition du projet d’aménagement, des besoins qui évoluent (séniors, mobilité, tourisme, développement économique, ingénierie territoriale…), positionnement sur de nouveaux domaines (énergie, numérique, organisation et animation de plateforme de services…).Financements : optimisation de la chaîne de valeur par le produit final (cas par exemple de la promotion, partenariats bancaires et financiers, valorisation des actifs.
Jean Haentjens Ces ateliers ont été suivis et co-animés par Jean HAËNTJENS, économiste et urbaniste – conseil en stratégies urbaines.
Les nombreux échanges ont permis d’identifier des pistes vers des métiers nouveaux ou à réinventer (valorisation des actifs, EPL assembleur et monteurs de partenariats). Une certitude : le modèle économique de l’aménagement accomplit une mue complète et nécessite une révolution « copernicienne » du métier.

Source :SCET

Publié le 24 novembre 2014, dans Actualités, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s