ARS Ile-de-France, construction d’une plateforme hospitalière publique-privée

Les quatre hôpitaux publics (Montereau, Nemours, Fontainebleau et Melun) ont élaboré un projet médical commun organisé autour de filières de prise en charge graduées et sécurisées, la mise en place d’équipes médicales partagées, le déploiement d’un réseau de télémédecine et de consultations avancées.

Cette opération s’inscrit dans le cadre d’un plan d’actions global, engagé par l’ARS Ile-de-France depuis sa création en 2010, pour apporter de la cohérence et de la lisibilité dans l’offre hospitalière du sud de la Seine-et-Marne.

Le projet de Melun aboutira à la reconstruction, sur le même site de Beauregard, du Centre hospitalier Marc Jacquet de Melun et des cliniques Saint-Jean et l’Ermitage.
Implantée à 2 km seulement du centre-ville de Melun, entre les deux agglomérations de Melun – Val-de-Seine et Sénart, cette plateforme comptera 622 lits de médecine, de chirurgie, d’obstétrique, de psychiatrie et de soins de suite, mais aussi de la réanimation, de la surveillance continue, un plateau d’imagerie médicale complet, etc. La plateforme ouvrira ses portes en 2017.

Cette opération représente un investissement de 256 M€ (équipements compris), dont les modalités de financement et d’aides publiques sont à l’étude.

La plateforme de Melun est le troisième projet d’investissement à obtenir une validation et un financement dans ce territoire, après les projets de Montereau et de Fontainebleau. Ainsi les établissements du Sud Seine-et-Marne disposeront d’infrastructures hospitalières modernisées pour répondre aux besoins de ce bassin de population de presque 450 000 habitants.

Cette plateforme permet de conforter l’offre de soins dans le sud de la Seine-et-Marne. Les agglomérations de Melun et Sénart connaissent l’une des croissances démographiques les plus fortes en Ile-de-France. Ce territoire dynamique est toutefois caractérisé par une population sensiblement plus défavorisée sur le plan sanitaire et socio-économique que la moyenne régionale. Enfin, ce vaste territoire est particulièrement touché par la désertification médicale, en ville comme à l’hôpital.

La constitution d’un pôle hospitalier associant les forces du public et du privé permettra de répondre à ces enjeux. Les équipes médicales portent un projet basé sur une répartition des activités. Le secteur privé a pris des engagements forts sur l’accessibilité financière et participera pleinement aux missions de service public, notamment à la permanence des soins en chirurgie. Le regroupement des activités sera un facteur d’attractivité pour l’installation des professionnels de santé qui bénéficieront d’un accès à un équipement de pointe. Cet effet d’attractivité bénéficiera à tous les hôpitaux du sud de la Seine-et-Marne, grâce aux équipes médicales de territoire.

La validation par le COPERMO obtenue aujourd’hui par l’ARS Ile-de-France permet d’amplifier les efforts de mise en oeuvre du Projet régional de santé dans ce territoire pour lutter contre les inégalités de santé, consolider les parcours de soins dans les territoires et accroître la performance de l’offre. La concrétisation de ce projet après une période de mobilisation de tous les acteurs illustre la volonté de l’ARS de mener à bien ses projets dans une démarche de démocratie sanitaire à Melun, en Seine-et-Marne.

 

En savoir plus sur le portail de l’ARS Ile-de-France

Publié le 30 octobre 2013, dans Santé & Social, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s