L’actualité des marchés financiers de la semaine #37

Retrouvez l’actualité des marchés financiers et de l’économie de la semaine, synthétisée par les experts de la salle des marchés du Crédit Mutuel ARKEA.

 Macro : Etats-Unis :Très suivi par les investisseurs et la Fed, le chiffre de créations d’emplois pour le mois d’août a déçu en ressortant, à 169 000, inférieur aux attentes (180 000). De plus, le nombre total de créations d’emplois a été révisé en baisse de 74 000 pour juin et juillet. Enfin, le recul du taux de chômage à 7.3% est exclusivement dû à la participation des ménages au marché de l’emploi la plus faible depuis 35 ans, signe d’un certain découragement des chômeurs.

Change : L’€/$ a rebondi de 1.3120 à 132.60 sur la semaine, à la faveur des chiffres de l’emploi américains mitigés et de l’éloignement des frappes militaires en Syrie, menées par les Etats Unis, après la proposition russe de mise sous contrôle international de l’arsenal d’armes chimiques syriennes. Ÿ  Nouveau regain de faiblesse de l’€/£ (< 0.84), après les déclarations ce jour du président de la Banque d’Angleterre, apparaissant peu soucieux de la hausse des taux longs.

Marchés de taux et crédit : Après les chiffres de l’emploi décevants aux Etats Unis, nombre d’économistes ont abaissé à 10 Md$ leurs anticipations de diminution des montants mensuels (85 Md$) d’achats de titres par la Fed, dès sa réunion du 18/09. En conséquence, les taux d’Etat américains et allemands à 10 ans ont fléchi de respectivement 12 bp et 5 bp sur la semaine, repassant sous les seuils des 3% et 2%. Ÿ Les taux d’Etat italiens à 10 ans ont dépassé les taux souverains à 10 ans espagnols pour la 1re fois depuis mars 2012, du fait du risque d’explosion de la coalition gouvernementale italienne. Ÿ Le projet de budget français pour 2014 prévoit 18 Md€ de réductions du déficit, dont 80% seront réalisés par le secteur public. Profitant du délai de 2 ans accordé par la Commission européenne pour ramener son déficit sous les 3% du PIB, le gouvernement a relevé son objectif de déficit/PIB 2013 de 3.7% en avril à 4.1%, de même que celui de 2014, qui passe de 2.9% à 3.6%. Ÿ Verizon a réussi la plus grosse émission obligataire corporate de l’histoire (49 Md$), grâce à des rendements attractifs et une forte demande (100 Md$).

Actions : Goldman Sachs, Nike et Visa et vont remplacer Bank of America, Alcoa et H.P au sein du Dow Jones. Le faible cours de ces valeurs rendait leur impact peu significatif. En effet, à l’inverse des principaux indices mondiaux, le cours du D.J est la somme, non pondérée des capitalisations, des cours de ses 30 valeurs.

Matières premières : Les cours du pétrole chutent du fait d’un reflux des tensions géopolitiques et des déclarations de l’Opep selon lesquelles le marché est « bien approvisionné ».

 

> En savoir plus : consulter la note en PDF 

Publié le 13 septembre 2013, dans Du côté des marchés, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s