Les interventions des banques centrales sont-elles suffisantes ?

Retrouvez l’actualité des marchés financiers de la semaine synthétisée par les experts financier de Federal Finance, spécialiste des métiers de la gestion d’actifs au sein du Crédit Mutuel ARKEA…

La BCE a maintenu ses taux directeurs inchangés la semaine dernière, conformément à ce qui était attendu. Une nouvelle fois, Mario Draghi a insisté sur la nécessité d’actions politiques fortes pour améliorer l’état des finances publiques européennes, en complément de l’action de la BCE.

En effet, alors que leur efficacité fait de plus en plus débat, la plupart des grandes banques centrales s’aventurent de plus en plus loin en matière de politique non conventionnelle.

Aux Etats-Unis, la Fed a annoncé des mesures d’assouplissement quantitatif supplémentaires (non limitées dans le temps) ; en Europe, la BCE a présenté un programme d’intervention directe (OMT) ; et enfin au Japon et en Angleterre les banques centrales vont probablement, au cours des mois à venir, annoncer de nouveaux programmes d’achats d’actifs. Sur le court terme, ces actions peuvent avoir une certaine utilité, et les marchés financiers réagissent en conséquence. Cependant, la politique monétaire a ses limites, et les indicateurs récents soulignent les difficultés majeures auxquelles sont confrontés les décideurs pour assurer un renouveau durable de la croissance mondiale…

Consulter la note de conjoncture en PDF

Publié le 11 octobre 2012, dans Actualités, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s