L’Unapei monte au créneau pour défendre la scolarisation des enfants handicapés

Dans un communiqué de presse publié mercredi, l’Unapei s’indigne de l’absence de prise en compte des enfants handicapés dans le système scolaire et appelle les familles à se manifester et saisir les tribunaux. L’Unapei pointe l’absence de chiffres officiels et de statistiques claires qui symbolisent la non prise en compte du droit à l’éducation des enfants handicapés.

Selon le rapport des sénatrices Claire-Lise Campion et Isabelle Debré sur la loi handicap de 2005 paru en juillet 2012, Il y aurait environ 5 000 enfants handicapés de 6 à 16 ans vivant à domicile et non scolarisés. Au total, en regroupant domicile et établissement, 20 000 enfants handicapés soumis à l’obligation scolaire seraient non scolarisés, les trois quarts étant cependant accueillis en établissements spécialisés et bénéficiant du soutien d’un éducateur, les autres vivant avec leurs parents et étant pour l’essentiel en attente d’une solution adaptée à leurs besoins éducatifs.

En 2008, la CNSA dévoilait le nombre de 13 000 enfants handicapés privés de leur droit à l’éducation, contraints à rester à la maison faute de place en établissement adapté.

Combien d’enfants handicapés compte la France ? Combien sont-ils en âge d’être scolarisés ? Combien d’entre eux ne sont pas scolarisés ? Qui et où sont-ils ? Ils sont très nombreux, mais il est impossible de le quantifier.

De rapports en rapports, de plan autisme en plan autisme, tous alertent sur le manque de statistiques et préconisent des études pour proposer des solutions à la hauteur des besoins réels. Comment mener une politique d’éducation et du handicap efficace sans connaitre les besoins réels ?

Dans son réseau, l’Unapei recense 5000 enfants handicapés mentaux sur liste d’attente des IME gérés par ses associations, qui sont donc à la maison sans aucune solution éducative. Où sont-ils dans les chiffres officiels ? 12% des IME de l’Unapei ne sont pas dotés en enseignant de l’Education nationale, donc les enfants accueillis ne reçoivent pas d’éducation scolaire. Où sont-ils dans les chiffres officiels ?

« Quel avenir propose-t-on à un enfant qui est dès le plus jeune âge privé d’un droit fondamental ? Un très grand nombre d’enfants handicapés n’a pour seul horizon le regard de ses parents, sans lien avec l’extérieur. Accepterait-on qu’un enfant reste chez lui parce qu’il n’y a pas de place au collège ? Le fait qu’il n’y ait pas de chiffre, qu’on ne les recense pas, c’est dire aux familles que leurs enfants ne comptent pas. C’est intolérable » s’indigne Christel Prado, présidente de l’Unapei.

L’Unapei appelle les familles à saisir les tribunaux afin que cette injustice et ce manque de considération cessent.

L’Unapei demande au gouvernement une étude statistique sur le handicap en France. Elle demande que le 3ème plan autisme soit à la hauteur des besoins réels.

La refondation de l’école devra prendre en compte les besoins singuliers de ces élèves particuliers et enfin considérer la nécessité absolue de se rapprocher de l’éducation adaptée pour éradiquer une fois pour toute cette injustice.

L’Unapei rappelle que l’éducation est un droit fondamental que l’Etat doit garantir à tous les enfants de la République.

À propos de l’Unapei

L’Unapei est le premier mouvement associatif français œuvrant pour la représentation et la défense des intérêts des personnes handicapées mentales. Les associations affiliées à l’Unapei agissent pour répondre aux besoins et aux attentes des personnes handicapées mentales, favoriser leur insertion et leur permettre de vivre dignement avec et parmi les autres.

Quelques chiffres :

→ 180 000 personnes handicapées accueillies

→ 60 000 familles adhérentes des associations affiliées

→ 3 000 établissements et services spécialisés

→ 75 000 professionnels employés dans les associations et les établissements

Publié le 30 août 2012, dans Santé & Social, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Il faut se demander si les statistiques existent mais ne sont pas dévoilées au grand public. L’augmentation du nombre d’enfants en âge d’être scolarisés mais qui restent chez eux est aujourd’hui incontournable. Tout le monde s’en rend compte. Et merci à l’Unapei d’avoir mis le sujet sur le tapis.

  2. Merci à L’Unapei pour son combat ! L’Etat doit en effet revoir les conditions des enfants handicapés !
    Stéphanie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s