Le Toit Angevin investit 2.4 millions d’euros par an dans l’amélioration énergétique de son patrimoine

Particulièrement impliqué dans les économies d’énergie, Le Toit Angevin y consacre 30 % de ses investissements annuels, soit une enveloppe de 2.4 millions d’euros. Ces dépenses concernent les logements anciens. Quant aux logements neufs, ils sont tous programmés avec une consommation énergétique très faible.

 L’amélioration des dépenses énergétiques dans les logements anciens

 Lors de la signature de la Convention d’Utilité Sociale (CUS) avec l’Etat, en 2010, Le Toit Angevin s’est engagé à investir à hauteur de 30% dans la performance énergétique. De ce fait, 2.4 millions sont alloués aux travaux d’amélioration énergétique :

-l’isolation pour les murs et les toitures,

-les nouvelles menuiseries,

-les nouveaux systèmes de chauffage,

-Etc…

Fin 2008, 66.4 % des logements rénovés présentaient une classe énergétique comprise entre A (> 50 KWh/m²/an) et D (entre 151 et 230 KWh/m²/an). Pour l’année 2014, Le Toit Angevin projette d’atteindre le taux de 80%, tel qu’il l’a inscrit dans la CUS.

L’amélioration des dépenses énergétiques dans les logements neufs

Le Toit Angevin a mis en place différentes mesures afin de construire des logements respectant le standard BBC (Bâtiment Basse Consommation). Son objectif : détenir un parc de logements neufs comprenant 80% d’habitations classées dans la catégorie A (> 50 KWh/m²/an) et 10 % classées dans la catégorie B (entre 51 et 90 KWh/m²/an), pour l’année 2013.

Ainsi, un expert « thermique » intervient sur chaque chantier de logements neufs. Il assiste le Maître d’ouvrage pour :

-Implanter au mieux le bâtiment dans son environnement,

-Orienter les choix en matière de chauffage et d’isolation,

-Réduire au maximum les ponts thermiques,

-Etc…

Actuellement, le bailleur social étudie la pose des panneaux voltaïques sur les toits. Si l’étude s’avère concluante, plusieurs panneaux seront alors installés. Les recettes de la vente d’électricité seront réinjectées dans des travaux d’entretien ou de réhabilitation des bâtiments. 

Publié le 5 juin 2012, dans Habitat, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s