Les chiffres clés des coop Hlm en 2014

Source : COOP HLM 

Les chiffres clés des coop Hlm en 2014

Mise à jour : 22/05/2015

En 2014, les coop Hlm ont produit 6 480 logements en accession sociale à la propriété et en locatif social ainsi que 375 lots à bâtir. Prenez connaissance des données détaillées en cliquant ici.

 
 Accession sociale sécurisée :

4.132 logements mis en chantier (+6% par rapport à 2013), dont 2.068 en Vefa et 2.064 en PSLA

1 logement sur 4 construit en zone de rénovation urbaine

2 ménages sur 3 ont des revenus inférieurs aux plafonds PLUS du logement locatif social

1 ménage accédant sur 4 était locataire du parc Hlm
 
 

Construction de maisons individuelles (CCMI)

617 contrats signés (+3% par rapport à 2013)
560 ouvertures de chantier et 620 livraisons

60% des ménages ont des revenus inférieurs aux plafonds PLUS du logement social

Logement locatif social

1.719 logements locatifs mis en chantier
1.730 logements locatifs mis en service

28.512 logements locatifs sociaux gérés au niveau national (+6% par rapport à 2013)

Gestion immobilière

52.761 lots principaux de copropriété gérés par 27 coop Hlm
 Source : site COOP HLM

Midi-Pyrénées: 1 plateforme numérique pour entreprises en recherche de financement

Source : ARF

Midi-Pyrénées: une plateforme numérique d’orientation des entreprises en recherche de financement

  
Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées, a présidé ce jeudi 21 mai le Comité régional d’Orientation de Bpifrance, à l’Hôtel de Région, aux côtés de Laurent de Calbiac, directeur Midi-Pyrénées de Bpifrance.

Ils ont lancé à cette occasion la Plateforme numérique d’orientation des entreprises en recherche de financement, mise en place dans le cadre de la convention de partenariat signé avec Bpifrance le 19 juin 2014. Il s’agit d’une nouvelle plateforme au service des entreprises, intégrée au site internet de la Région, et qui regroupe l’ensemble des contacts locaux associés et des aides et solutions de financement pour répondre aux besoins des dirigeants, en fonds propres comme en trésorerie, en fonction de leurs projets et de leur stade de développement.
Elle permet d’orienter le chef d’entreprise en quelques clics en fonction de son projet (créer ma société, développer mon activité, innover, exporter, renforcer mon capital, reprendre une entreprise…), par le biais de questions successives précisant son besoin.
Voir l’article d’origine

Rénovation de 40 000 logements en copropriété financée

cp 40000

Loi de transition énergétique et tiers-financement :La rénovation de 40 000 logements en copropriété financée par le plan d’investissement pour l’Europe

Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, du Développe ment durable et de l’Energie, Sylvia Pinel,  ministre du Logement, de l’Egalité des territoires  et de la Ruralité, et Jean-Paul Huchon, président  du Conseil régional d’Ile-de-France, saluent le premier prêt accordé en France dans le cadre du  plan d’investissement pour l’Europe. 

Grâce à ce financement de 400 millions d’euros, les  sociétés de tiers financement prévues par la  loi Alur, pourront financer les travaux dans 40 000  logements en copropriétés sans avance de  fonds de la part des copropriétaires.

Ce financement permettra de générer 800 millions d’euros de travaux et de créer 6 000 emplois. 

La loi Transition énergétique, dès qu’elle sera définitivement adoptée, permettra à ces sociétés  d’accorder directement des prêts grâce à un agrément bancaire spécifique. 

La société d’économie mixte (SEM) « énergie posit’IF » dont le principal actionnaire est le Conseil  régional  d’Ile-de-France,  sera  la  première  à  bénéficier  de  cette  enveloppe  pour  rénover  8 000 logements en Ile-de-France au cours des quatre prochaines années.

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »http://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Groupe CDC :15 milliards d’€ envers la transition énergétique

  

Transition écologique et énergétique 21 mai 2015

A l’occasion du « Climate Finance Day », le groupe Caisse des Dépôts marque l’importance qu’elle donne à la transition écologique et énergétique en engageant 15 milliards d’euros pour son financement sur la période 2014-2017.

Le Groupe va ainsi développer ses actions dans le domaine. Il confirme et renforce par ailleurs plusieurs engagements, dont la réduction de l’empreinte carbone de ses portefeuilles.

Le Groupe a également signé l’Engagement de Montréal sur le carbone, s’engageant ainsi à mesurer, publier et réduire l’empreinte carbone de ses investissements.

Le Groupe met l’accent sur 4 axes d’action :

  • Financer la TEE
  • Décarboner ses portefeuilles
  • Etre un actionnaire engagé pour la TEE
  • Veiller aux secteurs sensibles dans ses investissements

Pour Pierre-René Lemas, directeur général du Groupe, ces engagements concernent également les sociétés dans lesquelles la Caisse des Dépôts est actionnaire. Il « souhaite engager un dialogue actionnarial soutenu sur les questions climatiques » avec ces sociétés, certain que cela permettra de réduire l’empreinte carbone des portefeuilles d’actions.

L’ERAFP, le Fonds de Réserve pour les Retraites et l’Ircantec, trois grands investisseurs institutionnels dont les fonds sont gérés par la Caisse des Dépôts, se sont déjà engagés à ses côtés dans la lutte contre le changement climatique.

Lire le communiqué de presse sur les engagements du Groupe relatifs à la TEE

Lire le dépliant sur les engagements du Groupe (version anglaise)

Lire le communiqué de presse sur les engagements du Groupe, de l’ERAFP, de FRR et de l’Ircantec relatifs à l’empreinte carbone de leurs portefeuilles

> Source : www.caissedesdepots.fr

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »http://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

 

LOGEMENT : EMBELLIE DES VENTES AU 1ER TRIMESTRE

Source : http://www.fpifrance.frfpi    21 mai 2015, Palais Brongniart ‐ PARIS

 

EMBELLIE DES VENTES AU 1ER TRIMESTRE 2015  PORTÉE PAR LES INVESTISSEURS PRIVÉS

 

EDITO DE FRANÇOIS PAYELLE  PRESIDENT DE LA FPI
Logement : les raisons d’espérer !
La confiance de nos acquéreurs semble revenir progressivement. Le dispositif Pinel rassure visiblement ceux, de plus en plus nombreux, qui considèrent que l’investissement dans l’immobilier neuf est un enjeu essentiel pour préparer leur retraite. Et puis, malgré un durcissement des critères d’octroi du crédit que nous constatons chaque jour, les taux d’intérêt n’ont jamais été aussi bas et jamais emprunter pour investir dans l’immobilier n’a été aussi pertinent.

La première partie du plan annoncé par Manuel Valls le 29 août dernier commence à produire des effets qui restaurent la confiance des acheteurs et doivent permettre la mise en chantier de plus de logements dans les prochains mois. Toutefois cette reprise est fragile, d’abord parce que l’accession à la propriété en est, pour l’instant, exclue, mais aussi parce que les mises en vente ne progressent pas au rythme des ventes, reflet de la difficulté croissante à développer de nouveaux projets.

Pour relancer l’accession à la propriété, au‐delà des nouveaux barèmes cohérents du prêt PAS, le maintien de l’APL Accession est essentiel. Pour développer de nouveaux projets, il faut que nous puissions acheter suffisamment de terrains réellement constructibles, notre matière première, là où sont les besoins. Cela implique de mobiliser en nombre suffisant des terrains, publics comme privés, bénéficiant d’autorisations de construire définitives, ce qui n’est malheureusement pas le cas aujourd’hui.

Ce sont des enjeux cruciaux pour les prochains mois si l’on veut consolider la reprise et créer durablement de la croissance, parce que la production de logements est bonne pour l’économie du pays, parce qu’elle génère des emplois non délocalisables et parce qu’elle est bénéfique pour les comptes publics. L’Insee le rappelait il y a quelques jours, les Français qui ont un logement en sont de plus en plus satisfaits, témoignant ainsi que, année après année, nous répondons de mieux en mieux à leurs attentes. Pour tous les autres, nous sommes prêts à agir vite pour produire enfin les logements qui manquent tant à notre pays.

Les besoins sont là, la confiance commence à revenir, le contexte macroéconomique est plus favorable, nos demandes sont réalistes, alors, oui, nous avons des raisons d’espérer !

 > Télécharger la synthèse de l’observatoire FPI

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »http://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Tour de Rance , c’est parti !

tour de rance logo

Dimanche se déroulera le « Tour de Rance vintage », une randonnée qui emmènera un joyeux peloton à l’ancienne à la découverte des beautés des paysages et du patrimoine des bords de Rance.

Avec la participation de Bernard HINAULT et Bernard THEVENET

Celle d’antan, avec 300 participants à la randonnée vintage de ce tour de Rance, où tout sera pensé à l’image d’un autre tour célèbre, de France. On y est presque, à une lettre près, tant Mikaël Hinault et Christophe Lefort, organisateurs de l’association Souffles d’espoir contre le cancer, ont pensé à tout.
Côté sportif, il y en aura pour tous les goûts et c’est surtout le côté festif qui aura été renforcé pour cette 2e édition. Ce tour de Rance randonnée vintage partira de Dinan, de la place de la Résistance, avec bien sûr une caravane publicitaire d’époque précédant le peloton de randonneurs et un village qui sera implanté parking des Petits Fossés. « Nous avons tenu compte des remarques émises en 2014 pour créer une animation supplémentaire avec ce village, où il se passera toujours quelque chose tout au long de la journée » explique le duo.
Ce village du Tour de Rance va disposer de manèges à l’ancienne « l’un des manèges présent date de 1836 », de vieilles balançoires, des exposants de produits locaux ou encore l’office de tourisme de Combourg et l’association Dinan Patrimoine y seront présents « car le tour de Rance randonnée vintage permet d’allier sport, patrimoine et gastronomie » soulignent Christophe et Mickaël.

Au programme cours de cuisine, soirée guinguette….

> Retrouvez le programme et toutes les informations sur le portail du Tour De Rance Vintage : ici

Tour de Rance randonnée vintage, dimanche 24 mai, organisée par Souffles d’espoir contre le cancer, au profit du centre Eugène-Marquis de Rennes, accueil des participants et ouverture du village dès 8 h, départ de la randonnée à 10 h 30. Contact au 07 61 01 00 75 ou par courriel soufflesdespoirclc@yahoo.com

fleche  Arkéa Banque Entreprises et Institutionnelles est partenaire de l’évènement.  

—>>> Retrouvons nous le 24 mai

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »http://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a

Destination EPL Strasbourg «Réinventer la qualité de vie»

 epl strasbourg« Réinventer la qualité de vie »  Échange sur les enjeux, les attentes des collectivités locales et le panel de solutions

Danube : de la friche industrielle à l’écoquartier par Eric Fullenwarth, directeur général de la Sers

Que faire de 7 hectares d’anciennes friches industrielles situés en bordure du Rhin ? C’est à cette question que répond l’écoquartier Danube. Projet « pilote » à plusieurs égards, il affiche des ambitions environnementales élevées soutenues dans le cadre du programme  écocité initié par l’État, ainsi qu’une forte exigence de mixité fonctionnelle, résidentielle et générationnelle. L’écoquartier Danube porté par la Sers accueillera notamment 680 logements, 4 opérations d’autopromotion, un Ehpad, une résidence étudiante, 18 000 m² de bureaux et commerces et une école maternelle. Cette réalisation à proximité du centre-ville de Strasbourg est aussi le fruit d’un travail collaboratif avec les associations, les riverains et futurs habitants. Quels sont les leviers d’une telle réussite ?

Lutter contre la précarité énergétique par Sylvain Waserman, directeur général de Réseau GDS

La lutte contre la précarité énergétique est une priorité en Alsace. La Fondation Réseau GDS, créée par cette Sem gestionnaire du réseau de gaz naturel à Strasbourg, y concoure. Elle vise trois objectifs : l’accès à l’énergie pour tous, le travail en commun des acteurs locaux, la sensibilisation des bailleurs et citoyens à leur responsabilité environnementale. A son actif, entre-autres : la formation des acteurs sociaux sur l’efficacité énergétique et la mise en place d’un appartement pédagogique pour rendre concret le sujet des économies d’énergies. Réseau GDS s’est également associé à la Sers et la Caisse des dépôts pour créer EnerD2. Cette filiale dédiée à la performance énergétique propose aux collectivités, aux bailleurs sociaux et autres acteurs d’Alsace des contrats de performance énergétique (CPE) de leurs bâtiments et immeubles d’habitation.

Vision transversale d’une opération de renouvellement urbain par Sophie Plawinski, directrice générale adjointe de la Serm 68

Opérations de restauration immobilière,1ers logements BBC en rénovation, accession à la propriété… la Serm a développé depuis de nombreuses années l’ensemble des outils permettant de rendre à Mulhouse son attractivité par une approche globale des problématiques urbaines : espaces publics, déplacements, activité économique. Illustration : le quartier Neppert, projet urbain organisé avec Nicolas Michelin, a notamment permis la réhabilitation de 80 immeubles et la création de circulations douces entre le quartier et le centre-ville. Parallèlement, la Serm s’investit dans la reconfiguration de l’hyper-centre et sa revitalisation commerciale. Elle a, pour ce faire, dédié un manager du commerce. Son travail ? Doper l’animation événementielle du centre-ville, en liens étroits avec les commerçants, et recruter sur les salons des enseignes susceptibles de s’installer à Mulhouse afin de réduire la vacance commerciale.

En direct du terrain : visite guidée avec Habitation Moderne    Cité de l’Ill : pédagogie et innovation s’allient contre la précarité énergétique

Pour les plus modestes, l’augmentation du prix de l’énergie est un casse-tête. Doit-on moins se chauffer au péril de sa santé ou bien se chauffer au détriment d’autres nécessités ? La lutte contre la précarité énergétique est devenue un impératif.  Pérenniser les locataires dans leur logement et leur garantir un certain degré de confort est une problématique pour tous les bailleurs sociaux. Habitation Moderne propose des solutions concrètes à la Cité de l’Ill à Strasbourg. Trois axes ont été retenus : intervenir sur le comportement du consommateur, sur le coût de l’énergie et rendre les logements moins énergivores. Trois axes traduits dans les faits par la mise en place d’un logement pédagogique pour sensibiliser les locataires, une vaste opération de réhabilitation thermique des bâtiments et une chaufferie biomasse/gaz. 

 

fleche  Arkéa Banque Entreprises et Institutionnelles est partenaire de l’évènement.  

—>>> Retrouvons nous le 28 mai dés 9 heures

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »http://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Bretagne : 9e rendez-vous des Managers de l’Innovation

9e rendez-vous des Managers de l’Innovation – à Rennes du 23 au 25 juin 2015

Organisé par Adria Développement, partenaire de la Marque Bretagne, et destiné aux équipes R&D, Marketing ou Innovation, cet événement est l’occasion de s’informer et de partager ses expériences avec ses homologues et en présence d’experts reconnus.

Parmi les thèmes qui seront abordés cette année :

  • Les défis futurs de l’agroalimentaire et les tendances en innovation
  • La compréhension du consommateur pour générer des idées pertinentes
  • Des outils pour travailler ensemble entre Marketing et R&D : le plan d’innovation, le concept produit
  • Les nouvelles méthodes du sensoriel au service de l’innovation
  • La lutte contre le gaspillage alimentaire grâce à l’emballage
  • Les nouvelles technologies pour une conception innovante

Comme chaque année, une place importante sera laissée à l’interactivité car au delà des interventions d’experts, la richesse de ce rendez-vous repose sur les échanges d’expériences entre participants.

www.marque-bretagne.fr…

De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »http://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Lyon French Tech : l’association est née

grand-lyon-la-metropole Quelques mois après avoir obtenus le label « Lyon Métropole French Tech » , les acteurs de ce mouvement, qui vise à faire rayonner les entreprises du numérique à l’international, se sont structurés en association. « Lyon French Tech » a officiellement vu le jour ce mercredi 20 mai.

L’association Lyon French Tech poursuit plusieurs objectifs, comme celui de fédérer et d’accompagner les acteurs du numérique sur le territoire de la Métropole de Lyon, sans pour autant se substituer à ces derniers puisque de nombreuses organisations existent déjà, comme le TUBÀ.

Elle jouera également un rôle de promotion de l’écosystème lyonnais en matière de numérique et d’innovation en France, en Europe et dans le reste du monde. Le but étant d’affirmer la position de la Métropole comme un territoire majeur en France sur ces thématiques.

> Source : www.grandlyon.com

De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »http://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Bordeaux Port Atlantique multiplie les projets ferroviaires

bordeaux port atlantique4 NOUVEAUX PROJETS DÉPOSÉS DANS LE CADRE DU PROGRAMME RTE-T

En 2013 et 2014, Bordeaux Port Atlantique, désigné comme nœud du réseau transeuropéen, a vu 2 de ses projets majeurs retenus par le programme RTE-T, qui accompagne et soutient le développement des infrastructures de transport de l’Union européenne. Le premier, le projet TCSO (Terminal Conteneurs du Sud-Ouest) vise l’essor de l’activité conteneurs par le regroupement des trafics sur un site unique, reposant sur des pré/post acheminements ferroviaires ou fluviaux et sur le développement de plateformes multimodales au sein de l’hinterland.

 La phase de lancement «PEEPOS Startup» vient de débuter, avec l’accompagnement des entreprises industrialo-portuaires dans la conduite d’audits énergétiques, débouchant sur la mise en place de nouveaux modes de fonctionnement en synergie.

In vivo, bientôt suivie par d’autres, est ainsi la première entreprise à bénéficier de cette démarche de soutien, qui, outre l’aspect réglementaire, permettra de réaliser des économies d’énergie et d’envisager des mutualisations avec la place portuaire. Ces mesures «d’écologie industrielle» pourront être reproduites dans d’autres ports. Le port travaille également avec ses partenaires au développement de la filière hydrolienne, pour valoriser le potentiel énergétique des courants marins dans l’estuaire et accompagner, par des études et par la structuration des acteurs, cette nouvelle étape de la transition énergétique. La mise en œuvre de ces deux projets, d’un montant de 1,124 million d’€ pour TCSO et de 813 200 € pour PEEPOS, est financée à hauteur de 50 % par la commission européenne. Poursuivant dans cette volonté de développement et d’anticipation, Bordeaux Port Atlantique a déposé en février dernier 4 nouveaux projets, autour de l’innovation et des travaux d’aménagements portuaires.

– le projet «VI.GIE», se concentre sur la mise en place d’un Groupement d’Intérêt Économique (GIE) autour de VIGIEsip, évolution majeure et structurelle de VIGIE2, le logiciel de gestion des escales développé par le port de Bordeaux, qui équipe déjà 11 ports français métropolitains et d’outre-mer. Le GIE permettra de mutualiser les compétences et de faciliter les échanges entre ces ports «adhérents» au nouveau système VIGIEsip (mis en service le 18 mars dernier à Bordeaux, et prochainement déployé dans 11 autres ports français).

– le projet «Gironde XL» vise à favoriser l’accueil des navires de grande taille à travers 3 pistes complémentaires : optimiser les travaux de dragages, développer la connaissance du phénomène de marée, avec des mesures en temps réel et une modélisation hydrographique du fleuve (en partenariat avec l’université de Bordeaux et le Smiddest), et travailler sur une solution innovante pour le remplacement de la drague à benne «Maqueline» (dragage par injection d’eau, fonctionnement au gaz naturel) qui réduira son impact environnemental.

– le projet «Rail2Bordeaux» élaboré en partenariat avec SNCF réseau, porte sur la pérennisation des voies dédiées au fret ferroviaire avec la rénovation de la liaison Bassens-presqu’île d’Ambès (pour renforcer les activités pétrochimiques de la zone industrialo-portuaire) et de la liaison Agen-Auch (acheminement des céréales notamment). Cette ambition passe par la création d’un nouveau mode de gestion, renforçant le rôle du port dans son hinterland, et fédérant les entreprises et collectivités impliquées. Objectif : proposer des solutions intégrées performantes, et accompagner le report modal de la route vers le rail.

– le projet «TCSO Built up» s’inscrit dans la continuité des études du projet « TCSO ». Cette seconde phase porte sur le développement de cette nouvelle chaîne logistique intégrée de Bordeaux au Verdon. Ambitieuse et stratégique pour l’avenir, cette démarche menée auprès de la commission européenne, qui a clairement positionné Bordeaux Port Atlantique comme point central de son réseau de transport, complète la politique de développement du port en accord avec les axes retenus pour son projet stratégique, qui sera adopté mi-2015. Après l’obtention de financements conséquents pour TCSO et PEEPOS, Bordeaux Port Atlantique vise désormais le soutien de l’Europe pour ces 4 nouveaux projets. La réponse de la commission européenne devrait être connue cet été.

…en savoir plus…

>Source : http://www.bordeaux-port.fr

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »http://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

2015, l’année ou jamais pour s’endetter ?

primonialSource : www.primonial.com

Les taux de crédit immobilier sont historiquement bas, et ce  pour le plus grand bonheur des accédants à la propriété et des investisseurs de toute nature. Cela va-t-il durer ? Est-ce toujours le moment de s’endetter ?

credit end

De près de 7 % au 1er trimestre 2001, le TEM (taux effectif moyen) avait diminué de moitié fin 2014 pour s’afficher à 3,43 %. En ce début d’année, on peut même financer des opérations à 2,40 % sur 20 ans, voire à 1,70 % sur 10 ans (hors assurance) ! Du jamais vu mais qui ne va sûrement pas durer.

En effet, médias et courtiers annoncent régulièrement une remontée des taux. Démarche commerciale, ou information fondée sur des fondamentaux économiques ? Toujours est-il que début mars, on apprenait que Warren Buffet, le maître à penser de la finance mondiale et renommé investisseur, avait emprunté trois milliards d’euros pour le compte de son conglomérat. Aux dires des journalistes financiers, cela sonnerait le glas de la baisse des taux.  Le magnat se financerait à des taux historiquement bas attendant de se positionner sur des opportunités d’investissement en Europe. Il anticiperait ainsi un redressement de l’économie européenne, facteur à terme d’une remontée des taux d’intérêts.

Le taux fixe remis en cause ?

Lire la suite

Euratlantique la rencontre des services numériques urbains & territoriaux

Source : Euratlantique

euratlantique

Le jeudi 21 mai de 11h 45 à 13h, des élus et experts des villes et des territoires débattent à Metro’num.

Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat au Numérique, interviendra en clôture de la plénière en visio conférence.

Christophe Pannetier, Conseiller municipal délégué aux Innovations, Ville de Mons-en-Baroeul (Nord) anime ce débat dans lequel interviennent :

– Florence Durand-Tornare, Fondatrice et Déléguée Générale de Villes Internet

– Armel Le Coz, Co-fondateur de Démocratie Ouverte

– Akim Oural, Adjoint au Maire de Lille, Conseiller Communautaire de la Métropole Européenne de Lille, Membre du Conseil National du Numérique

– Matthieu Rouveyre, Vice-président en charge de la citoyenneté, relations avec les usagers, communication et accès numériques, Département de la Gironde, conseiller municipal, Ville de Bordeaux

La question de la gouvernance s’est imposée dans le débat public depuis quelques années. Le numérique l’a mise en évidence par la transversalité et les interactions qu’il crée entre les acteurs des territoires et les différents niveaux de territoires.

Metronum se devait de mettre en lumière un débat politique aussi important pour le territoire de demain, qu’il soit urbain ou rural.

Pour aborder cette conférence, trois questions clefs seront posées :

• La gouvernance : qu’est-ce que c’est ? Pourquoi parle-t-on de la gouvernance aujourd’hui plus que jamais ? Est-ce un effet de mode ? Est-ce le révélateur d’un malaise plus profond dans les territoires ? Est-ce aujourd’hui un moyen de repenser le territoire face à la crise de confiance entre les élus et les citoyens ?

• Quelles sont les expériences remarquables de la gouvernance dans les territoires ? Quelles sont les tendances ? Quelles nouvelles approches le numérique instille-t-il ?

• Quelle serait la gouvernance « idéale » et quels seraient les choix politiques à effectuer pour y parvenir ?

Ne manquez pas cette conférence et inscrivez-vous dès maintenant pour y participer.

De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »http://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Complémentaire santé : Drancy met en place une mutuelle communale

mutuelle_sante_drancy_site

C’est une grande première pour une ville de plus de 60.000 habitants. Drancy (Seine-Saint-Denis) lance ce lundi une mutuelle communale, ouverte à tous les habitants qui en seraient dépourvus. Elle devient ainsi la ville la plus peuplée à adhérer à ce système, indique un communiqué.

« L’objectif est de permettre aux Drancéens de s’associer afin de bénéficier des avantages d’une mutuelle collective, c’est-à-dire des tarifs très attractifs », moins élevés que s’ils avaient adhéré individuellement à une complémentaire santé, a déclaré l’adjoint au maire en charge de la santé, Michel Lastapis, cité dans le communiqué.

Selon les estimations de la mairie, « les bénéficiaires pourront économiser jusqu’à 50 % sur leur facture complémentaire santé ». La seule condition pour bénéficier de la mutuelle est d’habiter Drancy, sans « limite d’âge, ni questionnaire de santé, ni conditions de ressources ».

À partir du 1er janvier 2016, les employeurs auront l’obligation de proposer une complémentaire santé à tous leurs salariés. Pour Michel Lastapis, « cette mesure gouvernementale est insuffisante car elle ne garantira pas un accès aux soins pour tous. Les salariés en CDD, à temps partiel ou en intérim, les retraités, les chômeurs, les professions libérales, les étudiants… resteront confrontés aux mêmes difficultés». 

Le rôle de la Ville

La Ville de Drancy joue dans ce dispositif le rôle de trait d’union en permettant la mise en relation entre l’association et les habitants et celui de facilitateur en permettant la mise en place des permanences dans des structures municipales. «C’est le devoir de la Ville de saisir toute opportunité d’améliorer l’accès aux soins de ses administrés et leur pouvoir d’achat, affirme Michel Lastapis. C’est d’autant plus vrai que la Ville n’aura pas à financer le dispositif et donc que les Drancéens n’auront pas à le financer par l’impôt. Dans ces conditions, adhérer est juste une question de bon sens». Drancy est aujourd’hui la ville la plus peuplée ayant fait le choix de participer au dispositif. 

 

> Source : www.drancy.net

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »http://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Offre d’emploi : Direction du Développement et de la Maîtrise d’Ouvrage

norevie logo

NOREVIE recherche son Directeur / Directrice du Développement et de la Maîtrise d’Ouvrage

NOREVIE est une Entreprise Sociale pour l’Habitat située à Douai. Cette Société centenaire est un leader du logement social sur le Douaisis et propose, dans une cinquantaine de communes, près de 11 000 logements locatifs dont 40 % d’entre eux sont des logements individuels. L’entreprise se développe depuis 3 ans sur la métropole lilloise et ambitionne d’accélérer ses projets sur ce nouveau territoire. 

Par ailleurs, depuis une vingtaine d’année, dans un souci de s’adapter au mieux aux attentes de son territoire, NOREVIE a développé ses activités en créant le pôle FLORALYS, spécialisé dans la gestion de structures et l’apport de services aux personnes âgées (béguinages, aide à Domicile, EHPAD). 

Enfin et depuis 2010, NOREVIE a rejoint le Groupe ARCADE, Acteur National du Logement Social et présent dans 11 régions, représentant près de 80 000 logements.  

Dans ce contexte, NOREVIE recherche un Directeur du Développement et de la Maîtrise d’Ouvrage, poste existant dans l’entreprise depuis plusieurs années et vacant au 1er juin prochain suite à la démission du Directeur en place qui a souhaité prendre de nouvelles responsabilités de Direction Générale dans une entreprise de la Métropôle Lilloise.  

Basé à Douai, ce poste est directement rattaché au Directeur Général. En sa qualité, le Directeur du Développement et de la Maîtrise d’Ouvrage est membre du Comité Exécutif (composé du DG et de 6 Directeurs) et du Comité de Direction Elargi de l’Entreprise.   

Définition de fonction :      Le Directeur du Développement et de la Maîtrise d’Ouvrage aura pour principales missions :

  • Elaborer et de déployer, en lien avec le Directeur Général, une stratégie de développement de l’activité traditionnelle HLM sur le nouveau territoire de la Métropole lilloise
  • Développer les réseaux relationnels (Elus, partenaires,… etc) permettant d’atteindre les objectifs de développement définis avec la Direction Générale 
  • Mettre en place des synergies entre l’immobilier et les services aux personnes âgées en priorisant la stratégie de NOREVIE/FLORALYS
  • Développer et exploiter le partenariat mis en place avec le Groupe ARCADE
  • Piloter l’activité du Service Construction et montage d’opérations (8 collaborateurs : 4 Responsable d’Opérations, 1 Monteur d’Opérations et 3 Assistantes d’Opérations) en la structurant et en animant en direct l’équipe
  • Superviser l’activité du Service Foncier et Urbanisme (2 collaborateurs) animé par un chef de service

> L’annonce : ICI

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »http://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

9e édition des Rencontres de la recherche – Fondation Rennes 1

logo_fondation-Rennes1  La Fondation Rennes 1 « Progresser, innover, Entreprendre » vous convie à la 9è édition des Rencontres de la Recherche

Venez échanger autour de la création d’entreprises issues de la recherche en chimie de l’Université de Rennes 1 et de ses nombreuses applications.

Vendredi 19 juin 2015

8h30 – 10h30

Amphi GrandJean
Institut des Sciences Chimiques de Rennes
Bâtiment 10B

.>Source : https://fondation.univ-rennes1.fr

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »http://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 2 357 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :