LYON FRENCH TECH : INTERVIEW DE VIRGINIE DELPLANQUE

Source : La French Tech.com

Après Nantes Tech, French Tech Rennes Saint Malo et Digital Grenoble, nous vous proposons aujourd’hui de découvrir Lyon French Tech, à travers l’interview de Virginie Delplanque, sa directrice déléguée.

Quel est votre parcours ?

J’intègre la fonction de Déléguée Générale de Lyon French Tech après 9 ans d’expérience internationale en management, communication, marketing et business development à Paris, Londres, San Francisco et Lyon.

Titulaire d’un Master Recherche en Sciences de l’Information et de la Communication à l’université Paris Nord (Paris 13), et d’un DEUG d’Histoire de l’Art à la Sorbonne (Paris 4), mon parcours universitaire et professionnel a été fortement marqué par les nouvelles technologies, l’innovation et la créativité. 

J’ai pu oeuvrer, au cours de ces 9 ans, pour des enjeux forts, qui me sont chers et qui font appel à l’innovation : le développement durable / la santé / la “ville de demain”/ la productivité / les contenus numériques / et la valorisation à l’international de talents locaux.

Lors de mon parcours international, j’ai pris conscience des talents français et du fort potentiel de la France en matière de “tech” et de numérique. Lorsque je suis rentrée en France, j’ai souhaité m’investir dans des actions qui ont du sens, qui valorisent les français, et notamment les entrepreneurs dans le numérique, qui oeuvrent pour développer l’innovation et créer des emplois en France.

J’ai souhaité m’installer dans une ville internationale qui, comme San Francisco allie qualité de vie, esprit d’entrepreneuriat et innovation. Bien que nous ne soyons pas lyonnais d’origine, nous avons choisi Lyon car nous avons identifié, depuis San Francisco, son potentiel dans le domaine du numérique.
Quel est votre rôle en tant que directrice délégué de la métropole Lyon French Tech ?

Les impulsions seront données par le Conseil d’Administration qui joue un rôle crucial dans le fonctionnement de l’association Lyon French Tech. 

Mon rôle est donc avant tout un rôle opérationnel, de coordination et représentativité, à l’échelle locale, nationale et internationale de la communauté numérique lyonnaise.

         

Un des premiers objectifs va être de simplifier et favoriser la communication entre tous les acteurs qui s’engagent pour la croissance des start-up, et notamment entre trois acteurs majeurs : 

1. La formation/Recherche 

2. Les startups (et toutes les structures d’accompagnement/financement aux startups)

3. Les entreprises (notamment Grands Comptes et parfois non numériques mais qui sont en phase de transformation numérique).


En savoir plus

Bruno Delsol : nouveau dir. général des collectivités locales

Source : DECRET 

Décret du 23 juillet 2015
portant nomination d’un directeur à l’administration centrale du ministère de l’intérieur – Monsieur Bruno DELSOL 

Le Président de la République,

Sur le rapport du Premier ministre et du ministre de l’intérieur,

  ……………,,,

Décrète :

M. Bruno DELSOL, préfet de la Corrèze, est nommé directeur général des collectivités locales à l’administration centrale du ministère de l’intérieur à compter du 25 août 2015. Il sera placé en position de service détaché…en savoir plus

Guide collectivités locales pour l’approvisionnement local

Source : ministère de l’Agriculture

Guide «Favoriser l’approvisionnement local et de qualité en restauration collective»

Ce guide s’inscrit dans les actions découlant de la mise en œuvre de la politique publique de l’alimentation présentée par Stéphane le FOLL en Conseil des Ministres le 8 octobre 2014, et plus spécifiquement sur l’importance de l’ancrage territorial de la politique de l’alimentation.

Ce guide vise à donner des clefs aux gestionnaires de la restauration collective publique pour leur permettre de s’approvisionner avec des produits de proximité et de qualité, à l’heure où les consommateurs français souhaitent avoir plus d’informations sur l’origine et le mode de production des aliments…en savoir plus

Annonce d’une réforme du financement du logement social  

Source : ministère du Logement
Sylvia Pinel, ministre du logement, de l’égalité des territoires et de la ruralité, et Christian Eckert, secrétaire d’Etat chargé du budget, se sont entretenus aujourd’hui avec Jean-Louis Dumont, président de l’Union sociale pour l’habitat. Les ministres ont présenté les premiers jalons d’une réforme du financement du logement social.

Les ministres ont rappelé dans un premier temps la volonté du gouvernement de poursuivre son effort de financement du logement social. Ce sont en effet 4 milliards d’euros d’aides fiscales qui soutiennent le secteur. A cet effort direct s’ajoute celui lié à la distribution de prêts bonifiés de la Caisse des dépôts.

Afin de renforcer encore l’efficacité de la mutualisation des ressources des bailleurs sociaux opérationnelle depuis 2013, les ministres ont proposé la création d’un fonds national des aides à la pierre. Ce nouveau dispositif, dont les modalités précises de mise en œuvre feront l’objet d’échanges en amont du projet de loi de finances pour 2016, se fondera sur une gouvernance partagée avec les bailleurs sociaux afin d’apporter une plus grande visibilité et stabilité aux opérateurs, ainsi qu’aux collectivités territoriales. Il nécessitera un renforcement et une évolution des modalités de la mutualisation opérée par les bailleurs. Ce fonds sera un outil essentiel pour cibler les aides sur les territoires qui en ont le plus besoin, et financer les logements les plus adaptés à la demande locale…en savoir plus…

Les nouvelles capitales régionales

Source : vie-publique.fr

La liste provisoire des nouvelles capitales régionales a été présentée en Conseil des ministres du 31 juillet 2015, en application de la loi du 16 janvier 2015 qui prévoit que sept nouvelles régions se substituent le 1er janvier 2016 à seize des régions actuelles.

Voici la liste des chefs-lieux provisoires des nouvelles régions :

Bordeaux, pour la région Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes
Dijon, pour la région Bourgogne et Franche-Comté

Lille, pour la région Nord-Pas-de-Calais et Picardie

Lyon, pour la région Auvergne et Rhône-Alpes

Rouen, pour la région Basse-Normandie et Haute-Normandie

Strasbourg, pour la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine

Toulouse, pour la région Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées

Les chefs-lieux définitifs seront fixés avant le 1er octobre 2016, après avis des conseils régionaux élus lors du scrutin des 6 et 13 décembre 2015.

En savoir plus

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 2 464 autres abonnés